Pour Neymar, Messi et Mbappé, ils se sont pliés en quatre

Lundi soir, le PSG jouera son 32ème de finale de Coupe de France face à l’US Pays de Cassel, club de sixième division française. Un duel historique que les joueurs amateurs ne manqueraient pour rien au monde. Comme ils l’expliquent, certains ont dû faire des impasses sur leurs obligations professionnelles afin d’être présents face aux stars parisiennes.

Le PSG va rapidement revenir aux affaires. Après une visite dans le Golfe, le club de la capitale reviendra à la compétition dès lundi pour les 32èmes de finale de la Coupe de France. Le PSG affrontera l’US Pays de Cassel, équipe de Régional 1, la sixième division française. Petit poucet de la compétition, le club nordiste sait qu’il est loin d’être favori. Mais ce match ressemble à l’apogée d’une carrière pour un joueur amateur, certains ont même dû faire quelques sacrifices pour jouer cette rencontre.

«J’ai repoussé mes chantiers à des dates ultérieures»

«Jouer un lundi chamboule un peu le programme professionnel. J’ai la chance d’avoir des clients sympathiques et souples. Je me suis organisé. J’ai repoussé mes chantiers à des dates ultérieures. J’avais une belle petite journée chez un particulier. Il fallait changer les radiateurs. Ça tombe mal parce qu’il commence à faire froid (rires). Mais quand vous avez la chance de jouer le PSG, que ce soit un lundi, un mardi ou un jeudi, vous prenez ! C’est le match d’une vie», reconnaît Alexis Zmijak, capitaine de l’US Pays de Cassel, dans des propos relayés par RMC Sport.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com