La NHL évoque l'idée d'organiser un match à Paris

(D. DeFelice/USA Today Sports/Presse Sports)

Lors d'un « media tour » de la NHL, qui a eu lieu mercredi à Paris, Bill Daly, le commissaire-adjoint de la ligue pro nord-américaine, a évoqué l'idée qu'un match puisse un jour avoir lieu à Paris.

La NHL a organisé un « media tour » européen, cet été, qui a fait étape à Paris mercredi. Parmi les joueurs présents figurait Pierre-Édouard Bellemare, le center français du Tampa Bay Lightning, finaliste de la Coupe Stanley la saison dernière. Également présent, Bill Daly, le commissaire-adjoint de la ligue pro nord-américaine, a expliqué au site nhl.com pourquoi l'instance avait choisi de s'arrêter en France, pays où le hockey est tout de même confidentiel.

« Même si nous avons un été court, nous demandons aux joueurs de s'engager à créer du contenu médiatique afin de faire la promotion (de notre) sport, a-t-il déclaré. Nous voulions donc choisir un endroit en Europe que les joueurs (voulaient) visiter et pour y inviter leurs proches. Il (fallait) s'assurer de trouver un endroit qui les intéresse, mais de notre côté, c'est certain que nous voulons que le hockey prenne une place plus importante en France. »

Bill Daly

« (La NHL à Paris) c'est sur (notre) radar, un radar qui voit à long terme »

Et Daly de laisser entendre qu'un match - de présaison pour commencer - pourrait avoir lieu dans la capitale française : « L'économie est excellente ici. Ce serait génial que des équipes puissent s'affronter éventuellement. Ce serait probablement un match (de présaison) au début, mais c'est sur (notre) radar, un radar qui voit à long terme (sic). » La NHL s'est déjà posée en Europe. En ouverture de la saison 2007-2008, les Los Angeles Kings et les Anaheim Ducks s'étaient affrontés à deux reprises à Londres.

lire aussi

Toute l'actualité de la NHL

Interrogé au sujet d'un match à Paris, Bellemare n'a pas caché son enthousiasme. « L'aréna serait probablement pleine, a-t-il affirmé. Les gens achèteraient leurs billets à l'avance, parce que, même si le hockey n'est pas immensément populaire, ça permettrait de mettre le sport en vedette en France. Au final, ce que je fais, ce que (Antoine) Roussel (présent en NHL depuis 2012, mais actuellement sans contrat) ou (Alexandre) Texier (prêté jeudi à Zurich par les Columbus Blue Jackets) font, c'est d'essayer de faire comprendre aux gens que c'est possible d'atteindre la (NHL). C'est possible de réaliser son rêve. »