Les Niçois, vainqueurs mais très marqués par l'attaque terroriste qui a endeuillé la ville

Vincent Daheron
·1 min de lecture

Les joueurs de l'OGC Nice n'avaient certainement pas la tête uniquement au football ce jeudi soir, seulement quelques heures après l'attaque terroriste au couteau qui a endeuillé la ville et fait trois victimes à la basilique Notre-Dame. Avant la rencontre, débutée par un hommage et une minute de silence, le coach niçois Patrick Vieira avait déjà eu quelques mots au micro de Téléfoot sur les événements tragiques qui ont émaillé la ville ce jeudi. "Ce qui est arrivé ce matin à Nice est une chose dramatique, inacceptable. On est tous touchés par rapport à ce qu'il s'est passé." "On est tous très touchés dans le groupe", a complété son capitaine brésilien Dante, en conférence d'après-match. "On en a parlé avec les autres. C'est quelque chose qui nous a fait mal."

"Le foot paraît dérisoire"

Après la rencontre, Patrick Vieira a de nouveau évoqué cette journée particulière pour toute la ville de Nice, qui avait déjà été tragiquement touchée le 16 juillet 2016, par un attentat sur la promenade des Anglais faisant 86 morts et plus de 400 blessés. "Aujourd'hui, c’est une journée de deuil, une ville qui a été encore frappée par les attentats et par rapport à...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi