Nice: Dolberg s’est fait chambrer après le vol de sa montre

RMC Sport

Kasper Dolberg a connu une arrivée un peu particulière à Nice, l’été dernier. Trois semaines après sa signature au club, l’attaquant danois s’est fait voler sa montre dans le vestiaire par l’un de ses coéquipiers. Ce dernier, Lamine Diaby-Fadiga, a été licencié (il s’est engagé avec le Paris FC depuis). L’attaquant danois avait confié avoir pardonné le geste au jeune joueur. Dans une interview à L’Equipe, il explique avoir aussi apprécié la gestion du club sur ce sujet. 

"Le club a très bien géré"

"Quand j’ai vu ça, j’ai eu du mal à croire que c’était vraiment arrivé, a-t-il déclaré. Mais le club a géré ça au mieux. Ça m’a permis d’être tranquille, de ne pas m’inquiéter. Je savais que ça allait bien se terminer. C’était plus en dehors du club, que les gens en parlent (qui était embêtant)... Pour moi, c’était bon, c’était réglé. Évidemment que ce n’est pas quelque chose de super, mais ç’a été très bien géré."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"J'ai entendu les blagues qu'on a pu dire"

L’ancien joueur salue aussi la réaction des anciens coéquipiers niçois qui ont fait preuve de retenue sur ce sujet. Un peu moins ceux de sa sélection danoise qui l’ont gentiment chambré après ce fâcheux épisode. "Je pense que tout le monde a pris cela comme quelque chose de sérieux, confie-t-il. Ça ne doit pas arriver. Bien sûr, j’ai entendu les blagues qu’on a pu dire… Quand je suis arrivé en équipe nationale, on...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi