Nice-Lyon (2-1) - Les Aiglons tiennent leur revanche

Goal.com
Défait face à ces mêmes Lyonnais en Coupe de France cette semaine, l'OGC Nice s'est cette fois imposé, ce dimanche, en Ligue 1. Revanche !
Défait face à ces mêmes Lyonnais en Coupe de France cette semaine, l'OGC Nice s'est cette fois imposé, ce dimanche, en Ligue 1. Revanche !

On prend les mêmes, et on recommence. Trois jours après avoir éliminé l'OGC Nice en huitièmes de finale de la Coupe de France (1-2), l'Olympique Lyonnais effectuait son retour à l'Allianz Rivera, ce dimanche après-midi. Et si la fin de rencontre avait été bouillante lors du match précédent, cet affrontement supplémentaire a lui aussi été particulièrement disputé entre Lyonnais et Niçois, ayant notamment été marqué par plusieurs faits de jeu en fin de première période. Combat. 

Des buts et des exclusions... Ingrédients d'un spectacle plaisant 

Dès le début de la rencontre, et sous un soleil rasant, les débats étaient plutôt agréables à suivre, entre deux équipes aux intentions offensives. Dans cette configuration portée vers le jeu, ce sont même les locaux qui se montraient les plus inspirés, eux qui se procuraient plusieurs situations. Néanmoins, il fallait attendre la 22ème minute de jeu pour que la tournure du match change radicalement. Fernando Marçal, dépassé dans son duel, était en effet exclu par l'arbitre de la rencontre après avoir retenu son vis-à-vis en position de dernier défenseur. L'OL allait devoir évoluer à dix, et concédait même l'ouverture du score dix minutes plus tard (33e). Kasper Dolberg, à l'affût après une frappe repoussée par Cyprian Tatarusanu, inscrivait son 7ème but de la saison et faisait exulter l'Allianz Riviera. 1-0. 

En infériorité numérique, Lyon parvenait toutefois à égaliser en fin de premier acte. Karl Toko Ekambi, recruté cet hiver, inscrivait son deuxième but en trois matches en profitant d'un excellent travail d'Houssem Aouar sur la gauche de la surface de réparation (45e). Puis, Nice allait aussi être réduit à dix, suite à un accrochage entre Marcelo et Adam Ounas, lequel s'emportait à l'encontre du Brésilien et était renvoyé prématurément aux vestiaires. 

Au retour des vestiaires, et suite aux deux exclusions, les espaces étaient nombreux de part et d'autre. Déjà buteur en première période, Kasper Dolberg, encore lui, redonnait l'avantage aux siens et s'offrait un doublé salvateur (63e). Malgré des occasions en fin de rencontre, Niçois et Lyonnais ne parvenaient plus à tromper les gardiens et le score n'évoluait plus. Ce sont bien les Aiglons qui s'imposaient, eux qui tiennent leur revanche après leur élimination. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi