Nice-Marseille : tout ça pour ça ?

·1 min de lecture

C'était bien la peine d'en perdre le sommeil. De tenir l'antenne aussi tard. De multiplier les débats ou les prises de positions dans la presse. De hurler avec les loups ou de deviner à l'horizon une grave menace sur la Ligue 1. Sans parler de la ministre des Sports Roxana Marcineanu qui évoquait le franchissement d'une " ligne rouge ". Sans compter, les traditionnels relents du tout sécuritaire envers les supporters. Le foot français aurait presque vécu son 6 février 1934, il fallait le sauver, réagir, se mobiliser...

Le catastrophisme ambiant qui a suivi ce match, comme s'il n'avait jamais existé de précédents à Bastia ou à Lille, nous laissait penser que les décisions de la commission de discipline de la LFP, qui a pris le temps de se pencher sur le dossier, marquerait une étape cruciale dans la gestion de ce type de crise, qu'on adhère ou pas à ses choix. Son président, Sébastien Deneux, affirme même que ce fut bel et…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles