Nice-Marseille : l'État doit-il davantage intervenir dans les tribunes ?

·1 min de lecture

Dans les suites des débordements qui ont provoqué l'arrêt du match entre Nice et Marseille, la dimension politique va-t-elle donc prendre le dessus ? En effet, Vincent Labrune, président d'une LFP qui voit débouler devant elle ce dossier brûlant, a bien senti l'opportunité de se dédouaner, ainsi que des directions jugées trop accommodantes avec leur kop ou virage, comme ils l'avaient si bien réussi avec Mediapro. Il a donc adressé ce mardi un courrier aux ministères de l'Intérieur, de la Justice, de l'Éducation Nationale et des Sports exigeant des moyens supplémentaires afin d'assurer "la sécurisation des matchs de football", en soulignant la difficulté de gérer "certains supporters particulièrement complexes". L'occasion surtout de se laver les mains, en pointant que "les pouvoirs de la LFP sont assez limités pour régler ces problèmes de violence et d'ordre public". Labrune a ainsi sollicité le une-deux :…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles