Nice: messages racistes, homophobes et sexistes… la réputation peu flatteuse de Iain Moody

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Nice - Icon Sport
Nice - Icon Sport

L’OGC Nice vire de bord. Après avoir remplacé l’entraîneur Christophe Galtier par Lucien Favre, le directeur du football Julien Fournier va faire ses valises. Pour le remplacer, les dirigeants ont prévu de nommer Iain Moody. Ce dernier arrivera en tant que consultant externe.

Responsable du recrutement de Cardiff (2011-2013) et directeur sportif de Crystal Palace (octobre 2013-août 2014), Moody dispose d’un bon réseau sur le sol britannique. Mais Moody n’a pas toujours fait parler de lui pour ses bons coups lors des mercatos.

Des messages polémiques

En 2014, Moody est contraint de quitter son poste à Crystal Palace. Pour cause, des messages compromettant échangés lors de sa période à Cardiff avec l’entraîneur de l’époque Malky Mackay. Comme relevé par la Daily Mail, ces échanges ont été divulgués à la suite d’une descente au domicile de Moody. La raison principale étant une enquête sur huit transferts controversés lorqu'il officiait au club gallois.. Quelques noms connus y figuraient comme Andreas Cornelius, Gary Medel et Peter Odemwingie.

Mais les enquêteurs sont finalement tombés sur des messages racistes partagés entre les deux protagonistes: "Rien de tel qu’un Juif qui voit l’argent lui filer entre les doigts". Des propos sexistes visant une agente de joueur ont aussi été tenus: "J’espère qu’elle s’occupe bien de tes besoins."

Les excuses de Moody

Suite à ce scandale, Moody a reçu un avertissement de la part de la Ligue anglaise. Il avait également perdu son poste à Crystal Palace.

Dans des propos repris par The Guardian, le dirigeant avait tout de même tenu à présenter ses excuses, et regrettait aussi d’avoir dû quitter Crystal Palace après cette affaire: "Je pense que les bonnes personnes font parfois de mauvaises choses. Cela ne signifie pas qu’elles ne sont plus de bonnes personnes (…) C’est méconnaissable, ce n’est pas ce que le représente (…) J’ai été déçu de partir. J’ai passé 10 mois fantastiques et j’ai adoré tout le monde."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles