Nice-PSG: Al Khelaifi balance sur le "cauchemar" de l'arbitrage français

Au lendemain de la victoire de Monaco devant Toulouse (3-1), le PSG n’aura donc pas été à la hauteur de l’enjeu en s’inclinant à 30 kilomètres du stade Louis II, face à Nice (3-1). Une rencontre marquée par deux cartons rouges côté parisien, des décisions que Nasser Al Khelaifi n’a pas du tout appréciées.

Il n’est pas rare qu’un président de Ligue 1 fustige l’arbitrage devant la presse au sortir d’un match. Par contre, il est assez rare de voir Nasser Al Khelaifi, le président du PSG, sortir de ses gonds. Il aura donc fallu une défaite face à Nice (3-1), capitale dans la course au titre, et deux cartons rouges pour les joueurs franciliens, pour que ce dernier fustige les décisions de l’arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet.

A lire aussi >> Ricardo Pereira brillant, Cardinale infranchissable, Verratti transparent: les notes de Nice-PSG

Al Khelaifi: "Il faut élever le niveau de l’arbitrage"

"C’est une grosse défaite bien sûr, une grosse déception, mais ce n’est pas fini pour le titre. On a eu une première mi-temps difficile, on n’a pas été au niveau, a d’abord reconnu le patron du PSG. En deuxième période par contre on a contrôlé tout le match. Malheureusement il y a l’arbitre, je pense que si on veut progresser en Ligue 1, il faut développer aussi l’arbitrage parce que vraiment c’est un cauchemar. Si on veut vraiment un grand championnat, on a besoin d’élever le niveau de l’arbitrage."

A lire aussi >> Le PSG s’incline à Nice et laisse Monaco filer vers le titre

Une sortie peu habituelle

Une réaction épidermique qui ne manquera pas d’alimenter la polémique autour de ce match évidemment crucial dans la lutte pour le titre face à l’AS Monaco de Leonardo...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages