Nice, Rivère : "Le classement ? Il y aura une décision collégiale avec une majorité qui se dégagera"

Goal.com

Dans une immense majorité, les acteurs de la Ligue 1 soutiennent et acceptent la décision d'Edouard Philippe et du gouvernement de ne pas autoriser la reprise du championnat dans l'immédiat, et de mettre fin à la saison 2019-2020. Au micro de RMC Sport, Jean-Pierre Rivère a avoué comprendre la décision du gouvernement de ne pas reprendre la Ligue 1, et a reconnu que les clubs français risquent d'avoir des problèmes économiques dans les prochaines semaines.

OFFICIEL - Ligue 1 / Ligue 2 : les saisons sont terminées !

"C'est une décision que je trouve très sage, parce que je ne cache pas qu'on avait un peu d'appréhension à reprendre les entraînements dans des conditions assez aléatoires et très floues. Ce n'est jamais très agréable d'engager la santé de nos joueurs et de notre staff avec beaucoup de problématiques et d'inconnues. C'est une décision qui entre guillemets me convient", a expliqué le président de l'OGC Nice.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Lyon et le PSG doivent pouvoir jouer la Coupe d'Europe"

Jadon Sancho PSG Borussia Dortmund Champions League Getty Images 11032020
Jadon Sancho PSG Borussia Dortmund Champions League Getty Images 11032020

"Après, ça pose beaucoup de problèmes, bien évidemment, parce que, bon déjà, on n'a des questions dont on n'a pas la précision aujourd'hui : déjà quand on est-ce qu'on reprend le prochain championnat ? Il va falloir qu'on se mette à travailler collectivement tous ensemble, pour ceux qui ont besoin et ceux qui en ont pas besoin, peu importe il faut faire cet effort collectif de travail pour voir comment on permet aux clubs de passer ce cap de trésorerie qui va être compliqué, car il va manquer des recettes", a ajouté Jean-Pierre Rivère.

Le président de Nice veut que les clubs français puissent défendre leurs chances en Ligue des champions : "Et puis il faut se poser des questions diverses et variées, par exemple, pour le Paris Saint-Germain et Lyon, si les autres championnats européens se jouent, les Coupes d'Europe se jouent, il faut que ces deux prétendants français puissent défendre leurs chances. Donc on a encore beaucoup d'interrogations, pour savoir si on peut reprendre, par exemple les entraînements à partir de fin-juin et début juillet, ce qui permettrait à ces deux clubs d'être dans la compétition européenne, et il faut qu'ils le soient".

Ligue 1 : Quel classement après l'arrêt de la saison ?

Jean-Pierre Rivère espère que les dirigeants et les instances parviendront à se mettre d'accord pour trouver la meilleure solution pour le classement de la Ligue 1 : "C'est un soulagement malgré tout parce que je n'étais vraiment pas à l'aise avec cette reprise. (...) Si on se pose tranquillement et tous ensemble, on va trouver les solutions. Elles ne sont pas simples, admet le dirigeant niçois. Mais ça fait partie de notre rôle de chef d'entreprise. (...) Notre championnat se joue à vingt, pas à douze. Il est nécessaire de regarder au-delà de sa priorité du moment. Il y aura une décision collégiale avec une majorité qui se dégagera. Il faut que la décision soit respectée par tout le monde. Dans nos réflexions, je ne vais pas réfléchir OGC Nice mais football français".

À lire aussi