Nice : le spleen de Lucien Favre

Un visage peut raconter beaucoup de choses, et celui de Lucien Favre, ces derniers jours, laisse deviner la détresse d'un entraîneur fragilisé par un début d'année catastrophique. Il y avait eu la défaite à Rennes (2-1), lundi dernier, dans une rencontre où le Gym n'aura rien proposé, mais les Aiglons ont touché le fond ce week-end en quittant la Coupe de France dès les 32es de finale après un revers face au Puy (1-0), relégable en National. "C'est une grosse déception. Une grosse, grosse déception, se lamentait le Suisse ce samedi soir. Les joueurs sont aussi énormément déçus, c'est très gros pour tout le monde. J'ai travaillé comme un fou sur ce match, car on ne connaissait pas l'adversaire, et on est éliminés. C'est très, très dur à accepter." Ce n'est même…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com