Nice tombe au Puy, Nantes assure face à Vire en Coupe de France

Finaliste de la dernière édition, Nice s'est incliné au Puy-en-Velay. (Olivier Chassignole/AFP)

Finaliste de la dernière édition, Nice s'est fait surprendre d'entrée sur la pelouse du Puy (N, 0-1) en 32es de finale de Coupe de France, ce samedi. Tenant du titre, Nantes s'est imposé à Caen contre Vire (N3, 2-0).

Le Puy (N)-Nice : 1-0Déjà déprimants lundi contre Rennes en L1 (1-2), les Niçois s'attendaient à souffrir au Puy, ce samedi en 32es de finale de Coupe de France, et ils ont en effet vécu un cauchemar. Les Auvergnats ne sont que seizièmes de National mais il en faut peu pour perturber le Gym, piégé dès la quatrième minute par une frappe de Ben Fredj qui a cruellement reflété le manque de vivacité de Kasper Schmeichel. Ça ne pouvait pas plus mal commencer et la suite n'a pas été meilleure, sur une pelouse dégradée qui freinait les mouvements. Ce n'est pas une excuse pour les onzièmes de L1 car leurs adversaires parvenaient quand même à bien combiner pour faire passer des frissons, et ils ont failli marquer une deuxième fois sur un tir de Rivera, passé juste à côté (16e).

lire aussi : Le film de Le Puy-Nice

Le Puy n'a pas eu d'autres occasions remarquables mais il n'a pas beaucoup tremblé non plus car le Gym, terriblement impuissant avec le ballon, ne pouvait compter que sur des inspirations individuelles. Il y a eu la frappe de Diop que n'a pas pu redresser Pépé après la déviation de Millieras (31e), la percée de Thuram qui a trouvé le poteau avant que Diop ne parvienne pas à cadrer sa reprise (65e), et c'est à peu près tout. C'est beaucoup trop peu pour une équipe avec les ambitions et les moyens de Nice, et Le Puy a sereinement gardé son but d'avance jusqu'au bout, sans trop de frayeurs. Il a éliminé le finaliste de la dernière édition de la Coupe de France, et ça ne ressemble même pas à un exploit car ce Gym-là ne peut rien espérer.

Vire (N3)-Nantes : 0-2La logique a été respectée. Malgré la belle résistance proposée par l'AF Virois, le FC Nantes a fait ce qu'il fallait pour se défaire du club normand, leader de son groupe de N3, ce samedi, au stade Michel-d'Ornano. À la réception d'un centre d'Evann Guessand repoussé plein axe par le gardien de l'AFV Keny Berthaume, Mostafa Mohamed a ouvert le score juste avant la demi-heure de jeu (29e). Le but du break est intervenu en début de deuxième période à la suite d'une mauvaise relance de Thomas Chesnel. À la conclusion : l'inévitable Guessand qui s'est faufilé dans la défense varoise avec beaucoup de facilité (55e).

lire aussi : La feuille de match de Vire-Nantes

Malgré deux situations pour Théo Epailly (63e) et Dorian Charlier (72e) annihilées par la doublure d'Alban Lafont, Remy Descamps, Nantes a très bien mené son affaire. Il a fallu un très bon Bertheaume dans le but virois en première période (11e, 18e) pour l'empêcher d'ouvrir le score plus tôt. Et il n'a pas manqué grand-chose à Ludovic Blas, dès la reprise, pour mettre son équipe à l'abri plus rapidement (51e). Seule ombre au tableau : la blessure de Nicolas Pallois (41e) alors que son entraîneur Antoine Kombouaré avait fait le choix de faire légèrement tourner avant la réception de Lyon, mercredi. En plus de Quentin Merlin, Charles Traoré et Igniatius Ganago, laissés au repos, Lafont et Andréi Girotto ont débuté sur le banc. Moses Simon a, lui, été remplacé dès la mi-temps.

Annecy déroule, Niort passe en forceOpposé à Villerupt Thil (R1) à Amnéville, Annecy (L2) n'a pas fait de détail. Face à des amateurs rapidement réduits à dix après l'expulsion de Joachim Milla (32e), les Savoyards ont déroulé (6-1), grâce notamment à un doublé de l'expérimenté Vincent Pajot (6e, 29e).

Bousculé par Granville (N2), qui a failli ouvrir le score par Tony Théault butant sur un excellent Jean Louchet (46e), Niort (L2) a évité l'écueil. Face à des Normands réduits à dix après l'expulsion de leur défenseur Guillaume Buon (59e), les Niortais ont fait preuve de réalisme pour s'imposer 3-0, grâce à un doublé de Junior Olaitan (57e, 69e) et un but de Yanis Merdji (77e). Enfin, Plabennec (N3) est sorti victorieux du derby breton face à Vannes (N2, 2-0).