Nico Müller rejoint le programme Peugeot 9X8 en Hypercar

Peugeot Sport tient son 7e pilote. (N. Zwickel)

Peugeot Sport a annoncé ce jeudi que Nico Müller serait le septième pilote du programme Hypercar. Le Suisse devrait débuter au volant de la 9X8 à Sebring au début de la saison prochaine.

Depuis le départ de Kevin Magnussen en mars dernier, revenu en F1 chez Haas, Peugeot Sport cherchait un septième pilote pour compléter son programme Hypercar. James Rossiter, pilote de développement et de simulateur, a occupé le baquet du Danois cette saison, à Monza puis Fuji, mais il n'avait pas vocation à être un titulaire sur le long terme.

Jeudi, le constructeur français a enfin annoncé le nom de son septième homme : Nico Müller. Le Suisse de 30 ans, après une courte carrière en formules de promotion, a passé les huit dernières années dans le giron d'Audi Sport. Avec le constructeur allemand, il a principalement roulé en DTM (148 courses, 11 victoires, 34 podiums) et en GT3, remportant notamment les 24 Heures du Nürburgring en 2015. Il a aussi participé au développement du programme Audi en Formule E, et a disputé quelques courses entre 2019 et 2021. Il sera d'ailleurs, en plus de son engagement en WEC en 2023, un des pilotes de l'écurie ABT dans le Championnat de monoplaces électriques. Il aurait dû faire partie du programme Audi en LMDh mais le constructeur d'Ingolstadt a décidé d'y mettre un terme prématurément pour se concentrer sur la F1, qu'il rejoindra comme motoriste en 2026.

Cette année, Müller était membre de l'écurie britannique Vector Sport en Championnat du monde d'endurance, dans la catégorie LMP2, avec à ses côtés Sébastien Bourdais, un ancien pilote Peugeot. Après s'être mis d'accord avec Audi pour résilier son contrat, il a donc pu rejoindre le constructeur français et se retrouvera dans la 9X8 n°94 avec Loïc Duval et Gustavo Menezes.

Nico Müller

« J'ai rapidement compris que cette équipe était très motivée, très dévouée à ce projet et avait pour ambition de gagner Le Mans »

« Nous avons vécu une longue et fructueuse relation avec Audi, a commenté le Suisse. Mais leurs plans ont changé, et il y a différents objectifs sur lesquels je souhaite me concentrer. L'un d'entre eux est de disputer les 24 Heures du Mans et de jouer la victoire au général. Mes premiers contacts avec Peugeot datent d'il y a trois mois environ, et j'ai rapidement compris que cette équipe était très motivée, très dévouée à ce projet et avait pour ambition de gagner Le Mans. Donc, quand on m'a proposé un contrat, je n'ai pas hésité très longtemps. C'est difficile de quitter Audi, qui représente un très long chapitre de ma vie de pilote, mais il est important pour moi, en tant que pilote, en tant qu'homme, d'ouvrir un nouveau chapitre et de continuer ma progression. Et je suis persuadé d'y parvenir avec Peugeot. »

lire aussi

Toute l'actu auto-moto

Müller n'a pas encore pu prendre le volant de la 9X8 mais espère en avoir l'occasion dans les semaines qui viennent. Concernant sa première course, il ne s'agira sans doute pas des 8 Heures de Bahreïn, dernière manche de la saison 2022, mais plutôt des 1 000 Miles de Sebring en mars prochain. « Nous en sommes encore à la planification de mon planning, et il ne serait pas très utile de participer à une course sans y être bien préparé », a-t-il argué.

« C'est sans aucun doute un des plus grands défis de ma carrière qui m'attend, a ajouté le Suisse. Le Mans est la plus grande course au monde, qui fêtera de plus son centenaire l'an prochain. Être au départ, pouvoir viser la victoire ce sera quelque chose d'extraordinaire. Mais quand j'y pense je ne me sens pas nerveux, ou sous pression, ça rend juste ce défi encore plus excitant. »

Jansonnie : « Nico est un pilote de talent »

Olivier Jansonnie (directeur technique) : « Nico est un pilote de talent avec d'impressionnants résultats dans plusieurs catégories. Il a roulé en WEC, piloté une LMP2 en 2022 et montré la vitesse et la constance que le Team Peugeot TotalEnergies attend de ses pilotes. Il a un bon esprit d'équipe et il est pleinement engagé à remporter les 24h du Mans et le Championnat WEC. James Rossiter reste bien sûr notre pilote de réserve et notre pilote de test comme annoncé en 2021. Avec son expérience et sa performance démontrée, il est un élément important du développement de la 9X8, aussi bien sur la piste qu'en simulateur. »