Nicolas Hourcade : "La frustration de ne pas aller au stade a suscité une excitation exacerbée"

·1 min de lecture

Les différents incidents entre supporters ont-il une explication sociétale, sociale ? Sont-ils le reflet des conflits inhérent à nos sociétés occidentales ou le fruit des tensions enfouies après les confinements et les huis-clos successifs ?
La question est fondamentale mais extrêmement complexe. Ce qui est sûr c'est qu'il y a un lien avec l'absence de stade pendant un an et demi. Une frustration est née et a marqué les supporters. On l'observe très bien aujourd'hui avec les évènements récents. Le stade a manqué aux gens, on sent que cette frustration a suscité une excitation exacerbée qui peut déboucher sur un enthousiasme encore plus fort qu'avant et aussi, malheureusement, sur des incidents plus fréquents. Mais ils ne sont pas tous à mettre dans le même sac. Bagarres entre supporters, jets de projectiles sur les joueurs, envahissements de terrain, saluts nazis, etc. : ces faits ne sont pas tous de même nature, leurs…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles