Nicolas Marie, le gardien qui a repoussé cinq penalty en Coupe de France

·1 min de lecture

Nicolas, il va falloir que tu nous racontes ce match. Comment as-tu réussi a écœurer les joueurs de Ducey-Isigny ?
C'était un match assez fermé. À la 30e minute, ils obtiennent un penalty. C'est leur défenseur central qui tire, un grand gaillard de 35 piges, charismatique. Il le tire plutôt bien, à ras de terre, mais je choisis le bon côté et le détourne. Score nul et vierge à la mi-temps. On démarre mieux la seconde, surtout qu'un joueur de Ducey-Isigny prend un rouge. Je ne suis pas trop en danger, mes gars ont le ballon et dominent. Puis on prend aussi un rouge vers la 70e. 10 contre 10. Ce n'était même pas un match de bourrin pourtant, il n'y a quasi pas une faute du match. Ça a mis un peu d'animosité, alors que le match était plutôt détente. Le vent tourne, les adversaires nous mettent la pression, on est clairement dans le dur. Et à la 95e, ils obtiennent un second péno.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles