Nike lance une enquête après le témoignage glaçant d'une victime de Salazar

"Tu mérites des excuses parce que personne n'était à tes côtés pour prendre soin de toi pendant le temps que tu as passé à Portland, à l'Oregon Project. J'aurais aimé être cette personne." Les mots touchants de Cam Levins, fondeur canadien ayant lui aussi connu le centre d'entraînement d'Alberto Salazar, à Mary Cain arrivent sans doute un peu tard. Ils ont le mérites d'exister. 

Ancienne prodige du demi-fond américain qui avait notamment brillé sur 1.500m aux...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi