Niklas Kaul médaillé d'or du décathlon aux Championnats d'Europe de Munich

Niklas Kaul a conquis son titre lors de la dernière épreuve, le 1 500 m. (S. Boué/L'Équipe)

L'Allemand Niklas Kaul, acclamé par le public de Munich, a remporté le décathlon des Championnats d'Europe mardi avec 8 545 points. Il a pris le meilleur sur le Suisse Ehammer dans la toute dernière épreuve.

Niklas Kaul fait tourner son javelot entre ses mains aussi aisément que le fait Christophe Lemaitre son stylo. L'Allemand sait que c'est sa dernière occasion de renverser la table. Après la perche, le Suisse Simon Ehammer compte 520 points d'avance. Normalement, c'est rédhibitoire à ce niveau. Sauf que le javelot et le 1 500 m sont les deux points faibles du champion helvétique et les deux points forts de l'Allemand.

lire aussi

Les résultats du décathlon

Un gouffre sépare les deux hommes dans ces disciplines. Encore faut-il que Niklas Kaul ne se plante pas. Placé dans le premier groupe, Ehammer avait réalisé 53,46 m. Kaul devait se surpasser, ce qu'il fit à son ultime jet à 76,05. Il revenait alors à 178 points du Suisse. Si les deux hommes étaient au niveau de leurs records personnels sur 1 500 m, Kaul l'emporterait de huit points.

Niklas Kaul

« Je savais dans les 1 000 derniers mètres que j'allais gagner. C'était mon jour. »

Cette ultime course se déroula dans une ambiance indescriptible, bien plus « Kolossale » que celle qui salua un peu plus tard la victoire de Gina Lückenkemper sur 100 m pour 5 millièmes (10''99, +0,1 m/s). Tout au long de son 1 500 m, Kaul fut accompagné par la sono qui semblait rythmer sa foulée et les applaudissements continus du public. Alors qu'Ehammer sombrait foulée pour terminer en 4'48''72, Kaul portait son record personnel à 4'10''04. L'Allemand l'emportait avec 8 545 points contre 8 468 à Ehammer (record de Suisse). « Je savais dans les 1 000 derniers mètres que j'allais gagner, commenta plus tard l'Allemand. Aujourd'hui (hier), c'était mon jour. »

À 24 ans, l'Allemand retrouve une place qu'il affectionne, la première, dont il avait été éloigné par une opération de son coude droit en 2020. Comme Kevin Mayer, il avait été un enfant prodige, champion du monde cadets en 2015 à Cali. À la suite de quoi il avait été invité en stage par Ashton Eaton en personne. Il en a appris suffisamment pour devenir en 2019 champion du monde à Doha après l'abandon de Kevin Mayer. Trois ans après, c'est à la suite d'un autre abandon du Français que l'Allemand a décroché son deuxième titre majeur. « J'espère, dit-il, que je n'aurais pas à attendre aussi longtemps pour décrocher le troisième. » L'Estonien Janek Oiglane (8 346 pts) a pris la troisième place.

Baptiste Thiery, 25e Français à plus de 8 000 points au décathlon

En terminant neuvième du décathlon avec 8 057 pts, le Français Baptiste Thiery est devenu le 25e Français de l'histoire à plus de 8 000 points. « J'ai du mal à m'en vouloir pour la perche (5,40 m). Au javelot j'ai fait le jet que je voulais faire depuis un moment. Ça m'a permis de me révolter pour aller chercher les 8 000 pts. Maintenant je me projette sur la suite. »

lire aussi

Calendrier/résultats des Championnats d'Europe d'athlétisme