Nikola Karabatic après le neuvième titre de champion du PSG : « Une soirée parfaite »

Nikola Karabatic heureux après le neuvième titre de champion de France du PSG Handball. (P. Lahalle/L'Équipe)

Nikola Karabatic dit sa satisfaction d'avoir gagné un neuvième titre de champion de France avec le PSG, ce vendredi soir à domicile, après la victoire sur Montpellier (37-33).

« Avec ce 25e succès en autant de journées, le PSG est donc champion de France, pour la neuvième fois, la huitième consécutivement. Ceci à cinq journées de la fin...
C'est fait, et bien en avance. On est super heureux, parce que c'est un vrai exploit d'être champion, autant en avance sur la fin de saison avec ce public, cette ambiance, c'est top. Le match a été accroché, avec Montpellier qui a bien joué, qui nous a posé beaucoup plus de problèmes qu'en quarts de finale en Coupe de France (le 21 avril, 41-24 pour Paris). C'est une soirée parfaite et en même temps, dans quelques jours, on a un quart de finale de Ligue des champions (contre Kiel mercredi 11 mai) ! On en profite un peu pour fêter et communier avec le public et le remercier. Et il faut vite se projeter.

lire aussi

Le PSG sacré champion de France après sa victoire contre Montpellier

Vous allez pouvoir jouer avec moins de pression maintenant ?
Non, pas vraiment. Avant ce match-là, Nantes avait perdu contre Aix (25-26, le 30 avril), et avec les points d'avance que l'on avait, il fallait vraiment une grosse catastrophe pour que le titre ne nous tombe pas dans les bras. On n'avait pas trop de pression, la pression c'était de bien jouer devant notre public, face à Montpellier, gagner ici. Il n'y avait pas vraiment de poids par rapport au Championnat, on savait que ça allait venir tôt ou tard. On est content que ce soit ce soir quand même.

Nicolas Karabatic

« On sait que chaque victoire; c'est un record de plus, et c'est une difficulté de plus pour l'équipe suivante qui voudra venir chercher notre record

Visez-vous l'objectif de 30 victoires en autant de journées de Championnat ?
Aujourd'hui oui, même si on va mettre ça un peu en pause avec la Ligue des champions et la demi-finale de Coupe de France qui arrivent. Mais évidemment ça nous permet de garder une vraie motivation sur cette fin de Championnat, de ne pas avoir des matches qui ne comptent pour rien au final. On sait que chaque victoire, c'est un record de plus et c'est une difficulté de plus pour l'équipe suivante qui voudra venir chercher notre record. C'est bien, ça vous nous permettre de jouer tous les matches à fond encore jusqu'à la fin du Championnat.

Personnellement, à 38 ans, c'est votre 14e titre de Champion de France (7 Montpellier, 7 Paris), autant que le record de Montpellier !
Oui c'est un record et j'en suis fier, c'est clair. Mais j'essaie de ne pas trop me retourner dessus, parce que sinon ça fait beaucoup. Je suis très fier d'avoir ce record-là, on peut y ajouter quatre titres de champion d'Allemagne (à Kiel) et deux de champion d'Espagne (à Barcelone). Là aussi, j'essaie de repousser les records pour que ce soit le plus difficile à battre pour le prochain qui s'y attaquera.

lire aussi

Fiche de Nikola Karabatic

Ce titre à quelle saveur ?
Nos performances sur le Championnat ne reflètent pas la qualité du Championnat. C'est très dur d'être champion de France maintenant. Ce n'est pas comme il y a vingt ans où le niveau global était plus bas, avec que quatre ou cinq équipes qui peuvent poser des problèmes aux cadors. Aujourd'hui, c'est devenu un vrai Championnat qui rivalise avec la Bundesliga. En 2018, on avait Montpellier, Nantes et le PSG aux trois premières places de la Ligue des champions. La Liqui Moly Starligue est très difficile à jouer. C'est pour ça que l'on a beaucoup de bonheur à le gagner.

Nikola Karabatic

« Je suis fier de l'équipe, on a fait un très grand championnat, le meilleur qu'on ait fait jusqu'à présent

L'une des forces du PSG est de ne jamais s'affoler même lorsque, comme aujourd'hui, vous êtes menés (11-16, 20e).
C'est une de nos forces, c'est notre constance, ne pas s'affoler. On a eu aussi beaucoup de blessures cette année, Mikkel (Hansen) n'est pas là (out pour la fin de saison), Nedim (Remili) et Luka (Karabatic) se sont blessés, donc il faut savoir aussi pallier ces coups durs, ne pas s'affoler, chercher les solutions dans l'équipe et être forts. C'est un Championnat qui n'est pas fini et on a démontré beaucoup de maîtrise. Je suis fier de l'équipe, on a fait un très grand Championnat, le meilleur qu'on ait fait jusqu'à présent. »

Vincent Gérard : « Une grande satisfaction »

« Une grande satisfaction. Les gens disent que c'est facile. Mais on s'entraîne tous les jours et c'est difficile. Là, on est à 25 sur 25, je ne sais pas si on arrivera à aller au bout, à 30 sur 30. Il y a d'autres échéances qui nous attendent. Mais c'est une grande satisfaction et ce (vendredi) soir c'est place à la fête. On est vendredi, il y a encore un peu de temps (avant le quart de finale de la Ligue des champions contre Kiel le 11 mai) mais c'est sûr, il n'y aura pas d'excès. Mais on doit savourer parce qu'un titre c'est une saison complète. Une année de travail, il ne faut pas galvauder ce titre.

J'en ai gagné avec Dunkerque (2014) aussi et je sais la difficulté que c'est, tout le travail fournit au quotidien. Je suis très fier d'avoir gagné des Championnats dans trois clubs (2008 avec Montpellier, 2020, 2021, 2022 avec le PSG). Quand on se déplace à Nantes, à Montpellier, les matches sont difficiles, à la maison on a peut-être une plus grande marge. Mais tout n'a pas été rose, on a eu des matches difficiles à l'extérieur et on a su s'en sortir comme une grande équipe. C'est vrai que jusqu'à présent on n'avait rien gagné. On avait perdu en demi-finale de la Coupe de la Ligue (contre Chambéry en décembre à Metz). Ça, c'est une case cochée. Maintenant, on passe à autre chose : Coupe de France (demi-finale le 14 mai contre Toulouse), Ligue des champions, on prendra tout ce qui se présente à nous. » Ak. C.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles