Noël Le Graët dément toutes les accusations de harcèlement moral ou sexuel

Une enquête pour harcèlement moral et sexuel a été ouverte ce mardi contre Noël Le Graët. (P. Lahalle/L'Équipe)

Dans un communiqué adressé à l'AFP, le président de la FFF Noël Le Graët a démenti toutes les accusations de harcèlement moral ou sexuel adressées contre lui.

Après l'ouverture d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel ce mardi à l'encontre de Noël Le Graët, le président de la FFF a démenti toutes les accusations de harcèlement moral ou sexuel, dans un communiqué adressé à l'AFP.

Dans ce texte transmis par ses avocates, il s'étonne d'apprendre « par voie de presse » l'ouverture d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel et fustige les « nombreuses interférences et pressions politiques » venues, selon lui, de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra dans le cadre de l'audit diligenté par le ministère.

Le dirigeant de 81 ans avait été mis en retrait de la présidence de la FFF à l'issue de la réunion du comité exécutif de la Fédération, le 11 janvier. Son absence est en vigueur jusqu'à la publication des résultats de l'audit diligenté par le ministère des Sports, normalement prévue à la fin du mois. Depuis cette date, Philippe Diallo, vice-président de l'instance, assure l'intérim.

lire aussi : Après les soubresauts à la FFF, la France va perdre en influence au niveau international