Noël Le Graët : « Je sens les filles très concernées »

Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, présent à Rotherham pour encourager les Bleues qui font leur entrée en lice dans l'Euro face à l'Italie ce dimanche, s'est montré très optimiste à quelques minutes du coup d'envoi.

Noël Le Graët est présent ce dimanche soir au New York Stadium de Rotherham, pour assister au premier match de l'équipe de France dans l'Euro, face à l'Italie. « Depuis un moment, elles préparent la compétition avec l'envie d'aller le plus loin possible, a rappelé le président de la Fédération française de football, qui s'est exprimé auprès de L'Equipe et l'AFP. Le premier match est toujours important. On a sûrement la meilleure équipe du groupe. Je sens les filles très bien, très concernées. Elles ont bien travaillé. »

lire aussi

Pourquoi Tounkara a été préférée à Mbock contre l'Italie

Le Graët en a profité pour faire passer un message aux filles. « On ne peut pas répéter toujours la même chose, a expliqué le dirigeant. Je les ai rencontrées tellement de fois, elles savent que l'objectif de la Fédération est d'aller le plus loin possible. Je crois qu'elles sont bien préparées. Elles n'ont pas besoin de beaucoup de discours, je les sens détendues, dans le bon sens du terme. On espère toujours, un match comme ce (dimanche) soir est important. Les Italiennes ont fait beaucoup de progrès, c'est surement l'équipe la plus dure physiquement (du groupe). Et techniquement, elles ont fait d'énormes progrès. »

La reconduction de Diacre encore sous conditions

« NLG » nous a notamment confié qu'Emmanuel Macron, le président de la République, l'avait appelé ce dimanche matin « en (lui) demandant de transmettre ses amitiés aux filles et au staff » et pour leur souhaiter bonne chance pour la compétition.

Le Graët a également évoqué l'avenir de Corinne Diacre, la sélectionneuse, alors qu'il avait indiqué dans l'émission Télématin cette qu'elle serait « sûrement reconduite » à la tête de l'équipe l'an prochain pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande et en Australie. « On en avait déjà parlé un petit peu avant, on n'improvise pas comme ça, a-t-il précisé. On ne peut pas changer tout le temps, je trouve qu'elle n'est pas toujours jugée à sa juste valeur. Elle est sur une série de victoires très impressionnante, 14 matches, elle mérite la confiance de la Fédération. » Malgré cette confiance, Diacre ne sera pas reconduite quel que soit le résultat des Bleues à l'Euro. « Non, non. On discute toujours. Quel que soit le contrat, tant qu'il n'est pas signé, ce n'est jamais fait », a conclu le président de la FFF.

lire aussi

Toute l'actu de l'Euro féminin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles