Noël Tosi : "On a oublié que j'étais un putain d'entraîneur"

SO FOOT
·1 min de lecture

C'est à Penta-di-Casinca, à 35 kilomètres au sud de Bastia, que Noël Tosi décroche son téléphone et s'excuse aussitôt auprès de ses acolytes du jour : "Désolé les gars, je suis en interview, je ne peux pas jouer aux boules." Invité à passer quelques jours chez l'un de ses anciens joueurs, il est alors pressenti pour intégrer le directoire de la Jeunesse d'Esch, dont il était le coach avant que le Covid-19 ne stoppe le championnat luxembourgeois. Raté, c'est finalement en Corse qu'il posera de nouveau ses valises, accompagné de sa bonne humeur légendaire. Une véritable marque de fabrique de l'entraîneur de 61 ans, dont le fou rire laconique et les anecdotes savoureuses sont légion. En piste.


Vous avez été entraîneur dans une vingtaine de clubs, majoritairement en France métropolitaine, mais aussi aux USA, en Égypte, à La Réunion ou au Luxembourg, et vous avez… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com