«No Mad», un documentaire sur la conservation des fonds marins aux Philippines

L'équipe de Nomads Surfing, marque de surf bordelaise écoresponsable, est partie à la réserve marine de Banua aux Philippines. « No Mad », documentaire engagé qui aborde les problématiques liées à l'Océan, sort sur Netflix ce lundi.

Ils voulaient, à l'origine, simplement « tourner une vidéo de surf ». « Basile, expatrié aux Philippines, avait identifié une vague exclusive et une réserve marine en construction sur une île complètement isolée en mer de Chine », explique Nicolas Thyebaut, l'un des cofondateurs - avec Basile et Nicolas - de Nomads Surfing. Pendant dix jours en 2019, l'équipe de la marque de surf bordelaise écoresponsable est ainsi partie à la réserve marine de Banua. Sur place, le manque de vagues les empêche de surfer comme ils le souhaitaient mais leur donne du temps pour s'engager pleinement pour la réserve : nettoyage des plages, construction de dômes de corail artificiel installés au fond de l'eau...

Là-bas, Scott Countryman, un Américain installé aux Philippines a initié depuis plusieurs années l'association The Coral Triangle Conservancy dans le but de développer la réserve marine et protéger le récif corallien, menacé notamment par la pêche illégale et le réchauffement climatique. « Le Covid a mis un gros coup d'arrêt au projet car il était financé en partie par les gens qui venaient et participaient à la construction de la réserve, regrette Nicolas Thyebaut. On espère que la sortie du documentaire (réalisé par Alvynn Diagne) va lui donner un coup d'accélérateur et de projecteur. Donner envie aux gens d'aller surfer là-bas et de s'engager : c'est ce côté inspirant qui est pour nous très gratifiant. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles