Shericka Jackson, Noah Lyles, Tual et Pontvianne en finale... Ce qu'il faut retenir de la nuit de jeudi à vendredi aux Mondiaux de Eugene

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Shericka Jackson, Noah Lyles ont marqué les esprits sur 200 m. Gabriel Tual est au rendez-vous de la finale du 800 m. (F. Faugere/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Américain Noah Lyles et la Jamaïquaine Shericka Jackson ont remporté des victoires époustouflantes en finale du 200 m, dans la nuit de jeudi à Eugene. Les Français Gabriel Tual (800 m) et Jean-Marc Pontvianne (triple saut) se sont qualifiés pour la finale.

Les finales du 200 m ont encore donné à voir un spectacle total aux spectateurs du Hayward Field, dans la nuit de jeudi à vendredi. Chez les femmes, d'abord, la Jamaïquaine Shericka Jackson, grande favorite, a remporté le titre mondial sur 200 m en 21''45 (+ 0,6 m/s), deuxième chrono de l'histoire derrière le record du monde de l'Américaine Florence Griffith-Joyner (21''34 aux JO de 1988 à Séoul). Elle a devancé sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce (21''81) et la Britannique Dina Asher-Smith (22''02).

Quelques instants plus tard, nouveau moment de folie avec un nouveau triplé américain. Noah Lyles a survolé la finale du 200 m en s'imposant en 19''31 (+ 0,4 m/s), nouveau record des États-Unis. Le nouveau 3e meilleur performeur de l'histoire a devancé ses compatriotes Kenny Bednarek (19''77) et Erriyon Knighton (19''80).

Tual et Pontvianne au rendez-vous du 800 m et du triple saut

Déjà finaliste olympique l'année dernière, Gabriel Tual a réussi à rejoindre de nouveau une finale mondiale. Deuxième de sa demi-finale du 800 m derrière l'Algérien Djamel Sedjati (1'45''44 contre 1'45''53), le Talençais a montré de belles choses et pourra viser mieux que sa septième place de Tokyo aux JO l'été dernier. En revanche, ce n'est pas passé pour Benjamin Robert. Le champion de France s'est classé quatrième et reste le premier à quai pour la finale.

Jean-Marc Pontvianne sera le seul Français en finale du triple saut avec 16,95 m. Enzo Hodebar, avec un saut à 16,64 m, a terminé 14e, et son entraîneur, Benjamin Compaoré, est passé à côté avec 16,03 m (25e). Le champion olympique portugais Pedro Pichardo a dominé les qualifications avec 17,16m devant le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,15 m) et l'Italien Emmanuel Ihemeje (17,13m). La finale est prévue samedi à 3h00, heure française.

lire aussi

Programme/résultats des Mondiaux

Lamote en patronne du 800 m

Dans des séries du 800 m toujours indécises, Rénelle Lamote n'a pas laissé de place au hasard. Présente dans la série 4, la double vice-championne d'Europe s'est calée dans la foulée de l'Américaine Ajee Wilson, avant de porter son attaque à 200 m de la ligne et se qualifier sans trembler pour les demi-finales (dans la nuit de vendredi à samedi, 3h35, heure française).

Vainqueur de sa série (en 2'00''71), la Française retrouvera au prochain tour les principales favorites puisque l'Américaine Athing Mu (1re de la série 3 en 2'01''30), la Britannique Keely Hodgkinson (1re de la série 2 en 2''00''88) et la Kenyane Mary Moraa (2e de la série 6 en 2'00''42), entre autres, sont passées sans encombre.

Ingebrigsten fait le show, Peters sans souci

Deuxième du 1 500 m derrière Jake Wightman mardi, Jakob Ingebrigtsen était de retour au Hayward Field jeudi. Le Norvégien, comme à son habitude, a passé une bonne partie de sa série du 5 000 m dans les dernières places avant de remonter pour ne pas perdre le train. Très à l'aise, il haranguait la foule à l'entrée dans la dernière ligne droite alors qu'il savait déjà qu'il pourrait valider son ticket parmi les cinq premiers.

Deuxième en 13'13''92, le champion olympique du 1 500 m a passé le cut tout comme la plupart des favoris (Cheptegei, O. Chelimo, Fisher, Barega...). Parmi les cadors, seul le double champion du monde éthiopien de la spécialité Muktar Edris a dû compter sur un repêchage au temps pour rejoindre la finale (finale dimanche).

Enfin, les qualifications du javelot masculin ont été une formalité pour le meilleur performeur de la saison, le Grenadin Anderson Peters (89,91 m), le champion olympique indien Neeraj Chopra (88,39 m au premier essai), le vice-champion olympique tchèque Jakub Vadlejch (85,23 m) ou encore l'Allemand Julian Weber (87,28 m). La finale aura lieu samedi (3h35 en France).

lire aussi

Toute l'actu des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles