Nolan Roux : "Je ne joue pas au foot pour être reconnu dans la rue"

Qu'est-ce qui fait encore courir un footballeur de 34 ans ?
Le plaisir d'être sur un terrain. Avec l'âge, on peut devenir un peu plus exigeant, mais notre premier plaisir reste le même : jouer chaque minute, de chaque match, chaque week-end. Maintenant, plus on avance, plus on découvre aussi une autre forme de plaisir, comme celui de glisser deux ou trois mots aux jeunes pendant un match ou à la mi-temps, d'être heureux lorsqu'ils appliquent tes conseils et que ça fonctionne pour eux. C'est généralement des petits trucs qu'on m'a donnés il y a quinze ou vingt ans, qui m'ont servi et que je suis content de partager. Je suis pro depuis maintenant quatorze ans, donc quand je vois un jeune attaquant rentrer aux vestiaires avec la tête baissée parce qu'il a raté sa première mi-temps, je sais ce qu'il ressent.

"À travers mes yeux de gamin,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com