Norris : "Stroll ne semble pas apprendre de ce qu'il fait"

Basile Davoine
·3 min de lecture

. Un objectif finalement contrarié dès le 18e tour par une tentative de dépassement initiée par Stroll au premier virage et qui a mal tourné.

Décidé à passer par l'extérieur, le Canadien s'est glissé dans un trou de souris et a provoqué un accrochage entre les deux hommes. Pénalisé de cinq secondes par les commissaires, qui l'ont jugé coupable, Stroll n'a pas vu l'arrivée en raison de dégâts sur sa monoplace. Norris, lui, a pu partiellement réparer en passant par les stands pour changer d'aileron avant mais a terminé 13e, loin des points, après avoir également souffert d'une crevaison lente.

Lire aussi :

Et Carlos Sainz mena le Grand Prix du Portugal !

Pour Norris, la frustration est importante alors qu'il a enchaîné à un troisième Grand Prix consécutif sans inscrire le moindre point. Le pilote McLaren déplore le manque de maturité de son adversaire, qu'il a renvoyé à sa mésaventure du début de week-end, lorsqu'il s'était accroché en essais libres avec Max Verstappen, dans ce même virage.

"Je ne sais vraiment pas ce qu'il faisait", rumine Norris. "Vraiment, je ne sais pas où il était. Il est venu sur la gauche, ce qui m'a plutôt surpris alors qu'il aurait pu facilement aller à l'intérieur. J'étais facilement une demi-longueur devant et il a tourné. Il n'a évidemment pas appris de ce qui s'est passé vendredi, mais il ne semble pas apprendre de ce qu'il fait. Ça arrive souvent, alors je dois m'assurer de rester à l'écart."

Sanctionné, Stroll parle d'une passe d'armes "maladroite" pour résumer l'incident. "J'attendais de voir s'il irait à gauche ou à droite, mais il est resté milieu de piste au virage 1", détaille-t-il. "J'ai donc eu une demi-seconde pour décider quoi faire et j'ai choisi l'extérieur en allant un peu sur le vibreur. Lorsque j'ai tourné, j'avais le sentiment d'être devant, mais il n'y avait pas de place pour deux voitures. Après l'accrochage, la voiture était endommagée et ce n'était pas possible de continuer, donc j'ai abandonné."

Avec une monoplace blessée, Norris a tenté de faire de son mieux durant le reste de la course mais a dû se résoudre à terminer hors du top 10 dans de telles conditions. "J'étais seul pendant une grande partie de la course", précise-t-il. "Au départ nous avions beaucoup de mal avec le vent, puis j'ai eu une crevaison qui m'a obligé à passer au stand pour un second arrêt. J'étais rapide dans le dernier relais, nous avions un bon rythme, mais nous étions trop loin derrière. C'est dommage, nous aurions pu marquer des points."

En dépit de cette contre-performance, McLaren est parvenu à reprendre deux points à Racing Point et à Renault dans la lutte qui les oppose pour la troisième place du championnat constructeurs. L'écurie de Woking pointe à deux longueurs de cette position tout en possédant quatre unités d'avance sur le Losange.