Les notes du Grand Prix de Monaco

Ses dents rayaient le parquet depuis son frustrant Grand Prix à Barcelone. Les crocs acérés, il a mordu sans hésiter dans cette victoire offerte par Ferrari. Chico Pérez.

Victime numéro deux des "stratèges" de chez Ferrari. Le Carlos jusqu'à la lie.

Une fois n'est pas coutume, il a été très sage. Mais il gratte tout de même un podium. La réussite du champion.

Comme sa place à l'arrivée. Il pensait enfin être souverain en ses terres, mais trahi par ses sujets, le prince Charles a lourdement chuté du trône.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles