Les notes des Pays-Bas contre l'Argentine

Une frayeur en début de partie avant de se monter à son aise face aux vagues argentines, sans parvenir à dompter la plus impressionnante, celle des tirs au but. Andries de Nice.

Rayonnant en huitièmes face aux États-Unis, il est apparu beaucoup moins en jambes face à l'Argentine, concédant même un pénalty. A croire que le maté ne donne pas Denzel.

Solide et rassurant, il s'est montré plus en difficulté quand Van Gaal a décidé de repasser à quatre derrière. Adepte des plans à trois, pas des orgies.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com