Les notes du week-end du 31 octobre-1er novembre

SO FOOT
·1 min de lecture


Simple, on n'avait pas vu un tel raté en Ligue 1 depuis Casimir Ninga avec Caen il y a deux ans. Alors qu'il aurait dû ouvrir le score face au PSG à deux mètres de la cage et sans gardien devant lui, le Nantais a trouvé le moyen de se tirer dans le tibia. Mieux, il s'est engouffré dans la bonne vieille excuse du "Ah, mais j'étais blessé !" en sortant cinq minutes plus tard. Moisi Simon.


Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com