Les notes du week-end de L1


Un but tout en joga bonito, avant de distiller deux caviars en faisant danser la samba aux adversaires : il a tout d'un ailier brésilien. Sauf qu'il ne vote pas Bolsonaro.



Placer un mur, c'est bien. Bien se placer derrière, c'est mieux. À trente jours d'Halloween, le bourreau des Bleus a renfilé son costume de fantôme qui lui va comme un gant. À défaut de se servir des siens.



Jul a sorti son pack pour bébé, alors Jonathan Clauss en a fait trois à Angers, tout en ayant changé de position. On l'appelle l'OVNI.


Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com