Le nouveau bateau de François Gabart taillé pour battre des records

·1 min de lecture

31 mètres de long, 23 de large… pas de doutes, le nouveau trimaran de François Gabart est bien un monstre des mers. De la catégorie dite des « ultime » (créée en 2018, elle réunit les trimarans de 23 mètres de large minimum et de 32 mètres de long maximum), il donne la mesure des ambitions du skipper. Son design futuriste surprend avec ses gigantesques foils (ils permettent de surélever le bateau de 5 mètres à pleine vitesse) et ses deux cockpits sous bulle transparente placés de part et d’autre du mât, façon poste de pilotage d’un avion de chasse. «Nous avons beaucoup travaillé sur l’aérodynamisme de la plateforme», explique le vainqueur du Vendée Globe 2013 et patron de MerConcept, le chantier naval qu’il a créé pour la course au large.

Mis à l'eau le 22 juillet dernier, cet Ultime a d'ores et déjà donné la mesure de son potentiel avec une pointe à 47 noeuds (87 km/h !) et, performance encore plus significative aux yeux de François Gabart, une vitesse moyenne sur une heure de 42 noeuds. De quoi s’attaquer à plusieurs records : celui du tour du monde en solitaire, qu’il détient déjà (42 jours), ou celui de l’Atlantique Nord (un peu plus de 3 jours d’ouest en est).

Mais c'est aussi sur terre que l’exploit a été accompli. Après le retrait en juin 2020 de la Macif, son sponsor depuis 10 ans et avec lequel il a remporté de nombreux trophées (Route du Rhum 2014, le Trophée Jacques Vabre 2105), François Gabart était à la recherche d'un nouveau partenaire tandis qu'il achevait la construction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La carte bancaire de Cristiano Ronaldo détournée pendant trois ans par l'employée d'une agence de voyages
Sous-marins australiens : Von der Leyen juge le traitement de la France "inacceptable"
Covid-19 : bientôt la vaccination pour les 5-11 ans ? Pfizer et BioNTech annoncent des résultats positifs
La Pologne condamnée par l’UE pour une mine de charbon dénoncée par la République tchèque
Les prix du gaz explosent en Europe, la Russie souhaite réguler le marché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles