Nouveau bug pour Canal+ en Ligue des champions

Présentateur du Canal Champions Club, Hervé Mathoux s'est confondu en excuses. (W. Dupuy/L'Équipe)

Après les bugs techniques rencontrés par de nombreux utilisateurs de MyCanal lors de PSG-Juventus la semaine dernière, c'est cette fois l'après-match de Maccabi Haïfa-PSG (1-3) qui n'a pu être diffusé à l'antenne.

Mauvaise surprise pour les abonnés de Canal+ ce mercredi soir à l'issue de Maccabi Haïfa-PSG (1-3). Après le coup de sifflet final, le commentateur David Berger a dû alerter les abonnés que la chaîne cryptée ne serait pas mesure de proposer les résumés des autres rencontres de la soirée à cause d'un problème technique. Par conséquent, les téléspectateurs n'ont jamais vu le débriefing du Canal Champions Club et la chaine cryptée a diffusé à la place le programme Hot Ones.

« Vous êtes bien sûr nombreux à vous interroger sur la non diffusion de la soirée post match Ligue des champions, a réagi plus tard dans la soirée Hervé Mathoux, l'animateur du CCC, sur son compte Twitter. Nous avons subi un bug géant inexpliqué qui bloquait toute diffusion. Nous comprenons votre déception et nous demandons de nous excuser. Notre frustration est totale. »

Colère des abonnés

Ce bug a généré la colère des abonnés après celle de la semaine dernière. Le mardi 6 septembre, lors de la première journée de Ligue des champions, le match PSG-Juventus (2-1) n'avait pu être visionné par de nombreux utilisateurs de MyCanal, « entre 100 000 et 200 000 » selon la chaîne.

Dans la soirée, alors que la chaîne présentait sa rentrée à la presse dans son nouveau siège « Canal+ One », cette dernière cherchait des explications à ce nouveau bug, cette fois visible par l'ensemble de ses abonnés...

Jeudi matin, invitée de Culture Médias sur Europe 1, la journaliste Isabelle Ithurburu a indiqué que ce bug géant « serait dû à une erreur humaine. Ce serait réparé et cela n'arriverait plus, ça c'est la bonne nouvelle. C'est terrible pour Hervé (Mathoux), pour nous, et c'est terrible de savoir qu'on prive les gens de leur spectacle favori. Mais cela bosse et ça n'arrivera plus. » Contactée, la chaîne cryptée a répondu qu'elle ne peut pas donner davantage de détails pour le moment et que l'investigation continue.

lire aussi

Toute l'actu des médias