Nouveau confinement : "C'est un plan de protection, ce n'est pas un plan de punition", assure Richard Ferrand

franceinfo
·1 min de lecture

Après l'annonce par Emmanuel Macron mercredi 28 octobre de la mise en place d'un nouveau confinement en France à partir de vendredi pour lutter contre le Covid-19. Le Premier ministre Jean Castex présente ce jeudi à l'Assemblée nationale et au Sénat le détail des mesures mises en place. Une démarche que salue jeudi matin sur France Inter le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand : "Il soumet au vote, ce qu'il n'est pas contraint de faire par la Constitution".

>>> Covid-19 : "Le port du masque est étendu aux enfants de primaire dès l'âge de 6 ans", annonce Jean Castex à l'Assemblée nationale

Selon Richard Ferrand, c'est la meilleure façon de procéder. "Je ne vois pas bien ce qui, dans notre démocratie, aurait pu être fait de mieux", déclare-t-il. Richard Ferrand rend également hommage à l'attitude de Jean Castex lors de la gestion de la crise, lui reconnaissant "un grand courage et une vaillance de chaque instant".

Richard Ferrand apprécie peu les avis donnés par les membres de l'opposition concernant la gestion de la crise par le gouvernement. "C'est un peu facile d'être tout le temps dans une posture de contestation", considère-t-il. "C'est un plan de protection, ce n'est pas un plan de punition", affirme le président de l'Assemblée nationale. "Chacun d'entre-nous doit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi