Le nouveau défi de Samuel Eto'o

·1 min de lecture

Kinshasa était le dimanche 14 novembre "the place to be" du football africain, à l'occasion du match décisif entre la RD Congo et le Bénin, comptant pour la 6e journée du deuxième des qualifications à la Coupe du Monde 2022. Dans l'immense Stade des Martyrs (80 000 places) quasiment vide à cause du huis-clos imposé par la situation sanitaire, le spectacle était d'abord sur le terrain. Les Béninois ont été battus (0-2), notamment en raison d'un penalty lunaire accordé aux Congolais. Le spectacle était aussi dans les tribunes, avec les présences de Félix Tshisekedi, le chef de l'État congolais, entouré du Suisso-Congolais Véron Mosengo-Omba, le Secrétaire général de la Confédération Africaine de Football (CAF), Samuel Eto'o et Seidou Mbombo Njoya, l'actuel président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT).

Tentative foireuse à Kinshasa

Un peu plus tard dans la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles