Le nouveau pneu à l'origine de l'irrégularité ? Ducati appuie Dovizioso

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Les pilotes du MotoGP manquent de régularité au premier plan cette année, y compris ceux qui jouent le titre, créant des situations parfois paradoxales, car huit pilotes différents se sont imposés en 11 courses mais , quant à lui, ne compte qu'un seul autre podium à ajouter à sa victoire autrichienne.

Certains observateurs, comme Casey Stoner, attribuent cette inconstance à l'absence du pilote référence en MotoGP, , qui devra probablement attendre 2021 pour raire son retour après sa fracture au bras. Chez Ducati, plusieurs éléments sont évoqués pour expliquer les résultats parfois étonnants de la saison actuelle, et l'absence de Márquez en fait partie. Mais le responsable technique du constructeurs appuie Dovizioso dans l'analyse qu'il porte inlassablement, et selon laquelle c'est le nouveau pneu arrière introduit cette année par Michelin qui a engendré ces variations incessantes des résultats.

"Je pense que, cette année, nous avons observé une grande variabilité d'un point de vue général", explique Davide Barana, le directeur technique de la marque italienne. "Nous voyons beaucoup plus de vainqueurs [différents] en course par rapport aux autres saisons. Après, il est vrai aussi que si l'on prenait la saison dernière et que l'on faisait le test d'enlever les résultats de Marc Márquez, on aurait aussi une variabilité beaucoup plus grande dans les résultats."

<span class="copyright">Motorsport.com</span>
Motorsport.com

Motorsport.com

Si cette carcasse plus rigide avait pour but d'apporter plus d'adhérence et d'afficher une usure moindre, le responsable technique Ducati observe que le pneu en est plus difficile à exploiter et qu'il impose à la fois une adaptation du pilotage et des réglages différents de ceux des années précédentes. Un pilote performant durant une course peut donc être en difficulté lors de la suivante.

"Ce nouveau pneu offre en général un grip plus élevé, ce qui est bien, mais ce grip supplémentaire peut être trouvé d'une manière très différente par rapport au pneu précédent", précise Davide Barana. Et la Ducati est l'une des motos les plus en délicatesse avec ce pneu, ce qui ressort particulièrement en cas manque d'adhérence au sol, comme ce fut le cas durant les deux courses en Aragón.

Lire aussi :

Honda contraint à plus de changements que prévu pour le nouveau pneu

Andrea Dovizioso est particulièrement touché par ces problèmes et son équipe est toujours quête des bons réglages, alors que la saison touche à son but. "Il est clair que [le nouveau pneu] ne s'adapte peut-être pas complètement à notre moto", concède Barana. "Cela dépend aussi du style du pilote. Andrea est celui qui rencontre le plus de difficulté avec le nouveau pneu, mais nous essayons avec lui de trouver une solution et de meilleurs réglages afin qu'il puisse mieux exprimer son talent de pilotage. C'est un processus qui prend du temps, mais nous croyons pouvoir trouver une meilleure solution à chaque course."

Avec Léna Buffa