Le nouveau témoignage glaçant de McKayla Maroney sur la gymnastique américaine

·2 min de lecture

L’ancienne gymnaste McKayla Maroney, médaillée d’or avec l’équipe américaine aux JO de Londres, a livré de nouveaux détails sur ce qu’elle a vécu lorsqu’elle pratiquait son sport à haut niveau, entre les abus sexuels du docteur Larry Nassar et l’attitude trouble de la Fédération.

En déclarant forfait pour la majorité des épreuves de gymnastique, l’Américaine Simone Biles a mis en avant l’importance de protéger sa santé mentale. La jeune femme qui a expliqué n’avoir pas réussi à supporter la pression mise sur elle, est également hantée par le cauchemar que lui a fait vivre Larry Nassar. Cet ancien médecin star de la gymnastique américaine a été condamné pour avoir abusé sexuellement de centaines de jeunes gymnastes, dont les athlètes de l’équipe nationale. En plus de Simone Biles, d’autres championnes ont raconté ces dernières années leur calvaire. McKayla Maroney, médaillée d’or par équipe aux JO de Londres, est revenue sur l’enfer qu’elle a elle-même vécu à l’époque.

Dans une série de messages publiés lundi sur les réseaux sociaux, elle a raconté avoir été interdite de parler à ses parents et «forcée à la fermer» par une coéquipières plus âgée, alors qu’elle souhaitait révéler les agissements du médecin. Elle a mis en cause la Fédération américaine de gymnastique – qui a subi une grande refonte depuis le scandale -, qui d’après elle n’a rien fait pour la protéger : «Quand j’étais sous votre responsabilité, à l’âge de 15 ans, et que mes parents n’avaient pas l’autorisation de rester dans mon hôtel ou de me voir en personne… Quand j’étais seule, nue, avec Larry Nassar sur moi pendant 50 minutes. A qui la faute ?» «Ils disent qu’ils ne sont pas responsables des abus qui ont eu lieu. Alors qui ? J’étais une mineure», a-t-elle dénoncé. Elle a également confié à quel point elle était sans arrêt «affamée» parce qu’elle n’avait pas le droit de manger. «Ma mère m’envoyait des paquets de nourriture à l’hôtel», a-t-elle commenté. Mise sous pression a un si jeune âge et conditionné à gagner, elle a(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles