Nouvelle victoire de Johannes Boe lors de la mass start de Ruhpolding, Jacquelin 5e

Une nouvelle fois intouchable, Johannes Boe s'est imposé pour la 9e fois en 12 courses cette saison, en remportant la mass start de Ruhpolding. Il a devancé trois autres Norvégiens. Emilien Jacquelin prend la 5e place.

Avec un trio de Français en tête pendant le deuxième tour après le premier tir couché, on s'est pris à rêver. Cette mass star de Ruhpolding allait-elle enfin permettre de battre en brèche la domination totale de Johannes Boe et de la Norvège cette saison ? Trois tirs plus tard, la réponse est non. Large leader de la Coupe du monde, vainqueur de 8 des 11 épreuves cette saison avant le départ, Boe s'est une nouvelle fois montré impérial.

Trois erreurs au tir (1 couché, 2 debout) n'ont même pas permis à ses adversaires d'espérer. Seul son compatriote Vetle Christiansen a pu l'inquiéter, brièvement. Ce dernier, grâce à un sans-faute au dernier tir, était ressortir en tête avec six secondes d'avance au moment d'aborder le dernier tour. Il lui aurait fallu beaucoup plus pour espérer gagner puisque Boe s'est imposé avec 19 secondes de marge à l'arrivée.

lire aussi : Le classement de la course

Jacquelin premier du « reste du monde »Christiansen a, lui, préservé sa deuxième place devant deux autres Norvégiens Sturla Laegreid et Tarjei Boe. Derrière ce quadruplé, c'est le Français Emilien Jacquelin qui termine premier pour le « reste du monde » à 49 secondes du vainqueur. Auteur de deux erreurs au tir (au deuxième et au troisième), il a fini fort dans la dernière boucle en ski pour arracher ce top 5. A l'arrivée, il était surtout satisfait d'avoir su surmonter un problème au deuxième tir où il a vu une balle s'éjecter du chargeur au moment de le mettre dans la carabine. il a perdu quinze à vingt secondes sur cet épisode et aurait pu prétendre au podium sans cette péripétie. Un exploit alors qu'il revenait tout juste d'une petite pause entamée le 6 janvier après sa 64e place lors du sprint de Pokljuka (SLO).

« Ça me fait beaucoup de bien », a-t-il apprécié expliquant à propos de son problème : « Il y avait de l'appréhension de revenir sur une mass start, sur les deux tirs couchés, je sentais que mes gestes étaient fébriles. Sur le 2e, j'ai une balle qui est sortie en mettant le chargeur donc je savais que je devrais prendre une balle de pioche. Elle m'échappe ensuite (la balle de pioche, manquée) mais j'ai réussi à rester calme sur le reste. J'étais venu là conquérant mais en me disant que je voulais surtout reprendre du plaisir dans la performance, l'un va avec l'autre et c'est comme ça que j'irai au Mondial. Je suis content d'avoir retrouvé ce naturel et cette motivation. »

lire aussi : Émilien Jacquelin après son début de saison raté : « C'était un ras-le-bol total »

En s'arrachant également sur la fin, Fabien Claude prend, lui, la 10e place (+1'18). Il a été plombé par deux erreurs au premier tir debout. Quentin Fillon Maillet arrive 16e après quatre erreurs au tir (3 debout). Quatrième Français engagé, Antonin Guillonat est 25e (5 erreurs au tir).

Les gants de Hulk qu 'il affichait sur le podium symbolisent bien à quel point Boe écrase cette saison pour l'instant. Il compte désormais 959 points au classement de la Coupe du monde, 174 de mieux que Laegreid son dauphin. Fillon Maillet est toujours quatrième du classement avec 434 points.

Le week-end prochain, Antholz-Anterselva (ITA) accueillera un sprint et une poursuite. Ce sera la dernière étape de Coupe du monde avant les Championnats du monde du 10 au 19 février à Oberhof (Allemagne).

lire aussi : Le classement général