La Nouvelle-Zélande arrache la victoire en Australie en Rugby Championship

Les Néo-Zélandais ont fini par s'imposer ce jeudi à Melbourne. (AFP)

Au terme d'un scénario renversant, ce jeudi à Melbourne, les All Blacks sont parvenus à s'imposer à la dernière seconde face aux Australiens (39-37).

Le match : 37-39

Même sous pression, celle d'une série de mauvais résultats, même défiés dans son Haka, avec des Australiens comme inspirés des Français de la finale de la Coupe du monde 2011 pour former une flèche vers eux, même au bord du gouffre à cause d'un incroyable retour des Wallabies en fin de match, les Néo-Zélandais ont su s'imposer après la sirène à Melbourne, ce jeudi, pour s'offrir un peu d'air et même garder l'espoir de remporter ce Rugby Championship.

Les All Blacks avaient parfaitement répondu au bluff pré-coup d'envoi des Wallabies, comme déconcentrés par leur propre audace. Les joueurs de Ian Foster ont exploité la maladresse des locaux sous le coup d'envoi pour acculer l'Australie dans son camp et y aller d'un essai derrière un maul (4e, 7-0) et ont aussi profité de l'indiscipline adverse (4 pénalités en 10 minutes) pour un premier écart (10-0).

lire aussi

Le film d'Australie - Nouvelle-Zélande

Les Australiens surent enfin sortir de leur apathie à partir de ce moment-là, pour égaliser avant la pause, grâce à un essai en force de Rob Valetini (26e) et un but de Bernard Foley (10-10). Mais leur indiscipline, toujours, leur valut deux cartons jaunes sur la même action (36e), pour une faute cynique (Tom Wright) et un déblayage dangereux aux jambes (Dacry Swain).

À 15 contre 13, les All Blacks, privés de leur capitaine Sam Cane, sorti blessé (24e), profitèrent de leur supériorité numérique par un essai de leur talonneur (41e) pour reprendre les commandes (17-10). Et récidivèrent 10 minutes plus tard, à 15 contre 14, puisque le demi de mêlée aussie Jake Gordon avait aussi vu jaune, pour creuser l'écart par Richie Mo'unga (52e, 24-13). Crurent-ils alors avoir match gagné, quand Will Jordan donna 18 points d'avance sur un quatrième essai asséné dans la foulée (55e, 31-13). Ou Nic White, entré à la mêlée à ce moment-là, transfigura-t-il le jeu de ses Wallabies ?

L'énorme erreur de Foley

Toujours est-il que le match tomba alors dans l'irrationnel. Métamorphosés, les joueurs de Dave Rennie revinrent à égalité 34-34 en inscrivant trois essais en dix minutes (doublé de l'arrière Kellaway, réalisation de Valetini). White prit ses responsabilités en passant un but de 50 m pour donner l'avantage aux siens à deux minutes du terme (37-34).

La Nouvelle-Zélande était alors au bord du précipice, sonnée par ce retour de l'enfer des Australiens. Sonnée au point de gâcher une balle de match, une pénaltouche à 5 m. Puis ressuscitée par un coup de sifflet inattendu de Mathieu Raynal. Car l'arbitre français prit ses responsabilités à la 80e : Bernard Foley, impeccable jusque-là pour son retour en sélection, trois ans après sa dernière cape, tarda à taper après la pénalité obtenue par ses avants sur un grattage.

Et Raynal le sanctionna pour ce gain de temps, en donnant une mêlée à 5 m aux Blacks ! Qui n'en demandaient pas tant : Jordie Barrett, en bout de ligne, parvenait à aplatir en coin juste après la sirène et arracher la victoire (37-34). Survivants, ces All Blacks ! Mais avec un questionnement sur cet énorme passage à vide qui ne les rassurera pas définitivement.

Le joueur : Samisoni Taukei'aho, chasseur d'essais

Le talonneur de la Nouvelle-Zélande avait tellement faim d'essais qu'il a paru parfois gourmand près de la ligne d'en-but des Australiens. Le joueur des Chiefs, 25 ans, avait parfaitement lancé le match des All Blacks en étant dans son rôle, à la conclusion d'un ballon porté (4e). Juste avant la pause, dans la même fonction, il a commis une maladresse, en relâchant le ballon dans l'en-but australien juste avant d'aplatir.

Au retour des vestiaires, c'est comme s'il avait tenu à se faire pardonner ce raté, mais en prenant un gros risque : décalé sur l'extérieur avec trois partenaires à sa gauche, il a préféré jouer le coup en solo avec une course intérieure, pour faire parler sa puissance plutôt que son adresse. Heureusement pour lui, il a pu aplatir et redonner l'avantage aux Blacks (41e, 17-10). Il a été remplacé juste après l'heure de jeu par Dane Coles.

3

Malgré tout le caractère dont elle a fait preuve, avec ce retour incroyable en fin de match, l'Australie pourra se mordre les doigts d'avoir été si indisciplinée. Car les Wallabies ont été sanctionnés par trois cartons jaunes. Les deux premiers survinrent sur la même action, avant la pause (36e). Avec son horrible déblayage dans les genoux de de Tupaea, Swain blessa d'ailleurs le All Black, contraint de sortir. Le troisième jaune intervint à la 51e. Et pendant ces périodes d'infériorité numérique, les joueurs de Dave Rennie concédèrent... trois essais ! Un à 13 contre 15, puis deux à 14 contre 15. Soit 21 points qui coûtent cher dans une défaite de deux points.

lire aussi

Calendrier, résultats et classement du Rugby Championship