La Nouvelle-Zélande l'emporte au finish en Écosse

L'ailier Caleb Clarke et les All Blacks à l'assaut de la défense écossaise, dimanche à Murrayfield. (L. Smith/Reuters)

Longtemps en tête, les Écossais ont fini par s'incliner (23-31) face à la Nouvelle-Zélande, dimanche à Murrayfield. Les All Blacks affronteront l'Angleterre, samedi (16h15) à Twickenham.

À Murrayfield, le miracle n'a pas eu lieu. Battus par l'Australie (15-16) et victorieux des Fidjiens (28-12) durant ce mois de novembre, les Écossais n'ont pas pu faire tomber les All Blacks, ce dimanche. Ils ont mené de la 31e à la 66e et croyaient à l'exploit historique, mais ils ne furent pas capables de mettre fin à une longue série de défaites commencée en 1905 face à cet adversaire. Ainsi, des grandes nations ovales, l'Écosse reste la seule à n'avoir jamais fait tomber la Nouvelle-Zélande.

Rapidement mis sur orbite avec quatre essais inscrits en moins d'un quart d'heure (14-14), deux de chaque côté, alors que les All Blacks avaient attaqué fort (4e par Taukei'aho et 7e par Telea), ce match s'équilibra au score (essais de pénalité pour l'Écosse à la 12e, puis exploit individuel de l'ailier Graham à la 14e). Puis baissa un peu d'intensité pour retrouver son bon tempo dans les dix dernières minutes, avec un but de pénalité signé Finn Russell (31e), l'oublié de la sélection calédonienne revenu en grâce et qui ajouta deux autres tirs (43e, 54e) pour propulser son équipe en tête, 23-14, avec un petit break d'avance.

lire aussi : Le film de Écosse - Nouvelle-Zélande

L'accélération des All Blacks dans le dernier quart d'heureTrois fois (29e, 40e, 48e), les Écossais manquèrent d'un rien d'inscrire leur troisième essai mais la loi de Murphy, l'arbitre irlandais de ce match, s'imposa. Les coéquipiers de Jamie Ritchie ne pouvaient s'en prendre qu'à eux-mêmes, confondant vitesse et précipitation devant l'en-but kiwi. Ils se heurtèrent aussi à sur une solide défense all black. À l'heure de jeu, le moment restait historique : l'Écosse allait-elle mettre fin, devant les caméras de la chaîne L'Équipe, à une trop longue série de 31 matches sans victoire contre les All Blacks ?

Indolents, maladroits, visiblement peu concernés par cette rencontre, les Néo-Zélandais - après avoir atomisé les Gallois (23-55) samedi dernier - attendirent le dernier quart d'heure pour se mettre en mouvement. Grâce aux frères Barrett, avec un essai de Scott à la 66e, but (63e) et transformation de Jordie, puis un doublé de Talea (75e), les All Blacks reprirent l'avantage (23-31) alors qu'ils bénéficiaient d'une supériorité numérique (carton jaune contre Dempsey, 65e). Les vaillants Écossais ne surent pas pour autant reprendre les commandes et finirent par s'incliner après avoir beaucoup espéré.

lire aussi : Tous les résultats des tests de novembre