Nouvelles inculpations dans une affaire de matches truqués en République tchèque

L'affaire touche les divisions inférieures. (L'Équipe)

La police tchèque a réclamé l'inculpation de 21 personnes et d'une société dans une affaire de matches truqués dans des divisions inférieures.

La police tchèque a indiqué jeudi avoir demandé à un procureur l'inculpation de 21 personnes et une société dans une affaire de matchs truqués qui se seraient déroulés dans des divisions de football inférieures. Cette procédure pénale concerne "les crimes de corruption, acceptation de pot-de-vin, détournement de fonds et participation à un groupe criminel organisé", précise la police dans un tweet.

Un des suspects risque jusqu'à 12 ans de prison, et trois autres jusqu'à 10 ans. Aucun n'est en détention et leurs noms n'ont pas été révélés.

Une affaire qui avait coûté sa place au vice-président de la Fédération

Dans cette affaire, la police tchèque avait déjà arrêté 19 personnes en octobre 2020, dont Roman Berbr, alors vice-président de la Fédération tchèque de football (FACR) depuis 2013, pour corruption. Ce dernier avait alors démissionné de son poste.

L'an dernier, un tribunal de Prague avait de son côté condamné Miroslav Pelta, ancien président de la FACR, à six ans de prison pour manipulation de subventions sportives.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles