Novak Djokovic plus fort que Daniil Medvedev à Adélaïde

Novak Djokovic lors de la demi-finale contre Daniil Medvedev. (S. Reed/Getty images via afp)

Novak Djokovic, impressionnant de justesse et très performant au service, a dominé Daniil Medvedev (6-3, 6-4) pour se qualifier pour la finale où l'attend Sebastian Korda (33e mondial).

Ce n'est un secret pour personne : Novak Djokovic est difficile à battre en Australie. Il n'a plus perdu dans ce pays depuis le 23 janvier 2018, et a signé avec cette demi-finale sa 33e victoire consécutive. Daniil Medvedev, défait pour la quatrième fois de suite par le Serbe, n'a pas réussi non plus dans ce défi-là.

Dans ce nouveau face-à-face entre les deux hommes, moins épique que leurs récentes confrontations, le Serbe s'est montré très impressionnant, meilleur dans toutes les filières du jeu, une nouvelle fois imperturbable au service (89 % de points gagnés derrière sa première balle), et clinique pour sauver ses trois balles de break, dont l'une sur une deuxième balle à...200km/h.

lire aussi : Le tableau du tournoi

S'il a semblé gêné par une douleur à la cuisse, cela ne s'est pas trop vu sur le court. Et le Russe, par des mimiques chambreuses en fin de match, a semblé signifié à son adversaire que ce dernier avait encore de la réserve. Meilleur dans la filière revers, agressif et très juste dans ses prises de risque, Novak Djokovic n'a en effet pas eu l'air d'être très perturbé pour se qualifier pour la finale où il retrouvera l'Américain Sebastian Korda (33e mondial).

Un 92e titre en jeu dimancheDominateur dans l'échange, Novak Djokovic s'empare d'une première manche où le Serbe a dicté le tempo et le rythme en variant les effets et en s'emparant du filet à la moindre occasion. Profitant d'une double-faute sur une deuxième balle très risquée de son adversaire, Djokovic s'est envolé très vite pour mener 4-1, et a sauvé à 4-2 une balle de débreak sur une accélération impitoyable en coup droit long de ligne au terme d'un rallye éprouvant.

lire aussi : Explore : Le making-of d'une saison 2022 folle

Mais s'il semble inoxydable et presque invulnérable sur sa première balle (89% de points gagnés), le Serbe a été gêné par une douleur à la cuisse gauche. Après s'être étiré sur le court, il a fait appel au kiné et quitte le terrain à 5-2, sans dommage pour la suite de la manche qu'il a conclu d'un ace. Le deuxième set a été plus intense, avec un Medvedev qui a mieux résisté et poussé plus.

Mais le Russe s'est fait breaker à 3-3, là encore sur une prise de risque mal négociée qui a débouché sur une double-faute. Dans le jeu suivant, Djokovic est parvenu à tenir son service dans une partie qui s'est emballé en sauvant deux balles de break, la deuxième sur un ace. Et il a fini par boucler le match sur trois services gagnants.

lire aussi : Toute l'actu du tennis

Depuis Roland-Garros, le Serbe n'a perdu qu'un match sur ses trente derniers disputés (contre Holger Rune en finale à Bercy). Il visera face à Korda son 92e titre, ce qui le placerait à égalité avec Nadal derrière Connors (109), Federer (103) et Lendl (94).