Novak Djokovic, sur l'exclusion des joueurs russes et biélorusses de Wimbledon : « Je ne peux pas soutenir cette décision »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le numéro 1 mondial Novak Djokovic a regretté que la politique interfère avec le sport après la décision de Wimbledon d'exclure les joueurs et joueuses russes et biélorusses de l'édition 2022.

Après sa victoire contre Laslo Djere à Belgrade (2-6, 7-6 [6], 7-6 [4]), Novak Djokovic a été interrogé sur la décision de Wimbledon de refuser l'inscription des joueurs et joueuses russes et biélorusses pour l'édition 2022 en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Alors que l'ATP et la WTA ont déjà dénoncé la décision du Grand Chelem londonien, le numéro un mondial a expliqué qu'il ne la soutenait pas.

Novak Djokovic

« Ce n'est pas la faute des athlètes. Lorsque la politique interfère avec le sport, cela ne se passe généralement pas bien »

« Je serai toujours le premier à condamner la guerre, a assuré le Serbe. En tant qu'enfant de la guerre, je sais quel genre de traumatisme émotionnel laisse une guerre. Nous, en Serbie, nous savons ce qui s'est passé ici en 1999, les gens ordinaires souffrent toujours, nous avons eu beaucoup de guerres dans les Balkans. Cela étant dit, je ne peux pas soutenir la décision de Wimbledon. Ce n'est pas la faute des athlètes. Lorsque la politique interfère avec le sport, cela ne se passe généralement pas bien. »

Djokovic, de justesse face à Djere

lire aussi

Tous nos articles autour de la guerre en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles