Novak Djokovic n'oubliera jamais son expulsion d'Australie, mais veut « aller de l'avant »

Novak Djokovic n'oubliera jamais son expulsion d'Australie l'an dernier. (A. Réau/L'Équipe)

Le Serbe Novak Djokovic, qui avait été interdit de participer à l'Open d'Australie en raison de sa non-vaccination contre le Covid-19 l'an dernier, a déclaré qu'il ne pourrait sans doute jamais oublier l'épisode de son expulsion, mais souhaitait désormais « aller de l'avant. »

De retour sur le territoire australien, un an après son expulsion en raison de sa non-vaccination contre le Covid-19, le Serbe Novak Djokovic, qui disputera son premier tournoi de l'année, a affirmé à la presse locale, ce jeudi, qu'il restera à jamais marqué par cet épisode.

« Cela fait partie des choses qui ne vous lâchent pas, qui restent en vous pour, je suppose, le restant de vos jours. Comme je l'ai dit, je n'avais jamais connu une chose pareille, et j'espère ne plus jamais y être confronté », a admis le joueur de 35 ans, en marge d'une session d'entraînement à Adélaïde.

lire aussi : Djokovic entamera sa campagne d'Australie au tournoi d'Adélaïde

Touché, l'ancien numéro 1 mondial a également déclaré que cette affaire était « une expérience de la vie ». Mais désormais il souhaite « aller de l'avant. »

Djoko veut tourner la page« Cela fait seulement deux jours que je suis ici mais [...] tout le monde a été très plaisant, extrêmement gentil avec moi. Je me suis toujours senti très bien en Australie, j'ai toujours joué mon meilleur tennis et j'y ai été beaucoup soutenu, alors j'espère vivre un autre grand été austral », a ajouté le Serbe, neuf fois titré lors de l'Open d'Australie.

Novak Djokovic avait d'ailleurs écopé d'une interdiction de territoire de trois ans, mais cette mesure a été levée à la faveur d'un changement de gouvernement en Australie dans le courant de l'année.

lire aussi : Nadal heureux de retrouver Djokovic

À VOIR : Nadal ne comprend pas les spéculations sur sa retraite