Novak Djokovic poursuit sa série au Rolex Paris Masters face à Maxime Cressy

Novak Djokovic n'a plus perdu depuis le 31 mai, hors Laver Cup. (A. Réau/L'Équipe)

Le Serbe a remporté face à Maxime Cressy (7-6, 6-4) sa dixième victoire d'affilée au Rolex Paris Masters depuis 2019. Sur le circuit, hors Laver Cup, sa dernière défaite remonte au 31 mai, contre Rafael Nadal à Roland-Garros.

Et de 10 ! En écartant l'Américain Maxime Cressy (7-6, 6-4) au second tour du Rolex Paris Masters, Novak Djokovic a signé sa dixième victoire d'affilée dans le tournoi depuis 2019. Le Serbe n'a plus perdu sur le circuit - hors Laver Cup - depuis le 31 mai et sa défaite à Roland-Garros contre Rafael Nadal.


lire aussi

Le tableau du tournoi

Très appliqué sur ses jeux de service, Novak Djokovic n'a perdu que trois points sur son engagement au premier set, avant de crucifier Cressy dans un tie-break à sens unique (7-1) bien aidé par deux doubles fautes de son adversaire. Dans la deuxième manche, Djokovic trouva la faille à 4-4 sur le service de Cressy en convertissant la première de ses cinq balles de break au total pour conclure après 1 heure 43 d'une opposition de style rendue bancale par les limites de l'Américain dès que s'engage un échange en fond de court. Au prochain tour, Djokovic visera sa 11e victoire de rang à l'Accor Arena face au vainqueur de Khachanov - Huesler.


Le service-volée de Cressy insuffisant

À Londres, pendant « sa » Laver Cup, Roger Federer avait confié à l'occasion de ses adieux à la compétition que le service-volée n'avait, à son grand regret, plus trop d'avenir dans le tennis de très haut niveau. Maxime Cressy (25 ans, 34e) se pose là pour contredire le pessimisme du Maestro. Avec ses enchaînements systématiques vers le filet derrière ses premières et deuxièmes balles, il fait figure de survivant d'une époque qui semble révolue.

Mais cet art n'est pas pour autant synonyme de plénitude à la Stefan Edberg ou Boris Becker, deux des plus grands serveurs-volleyeurs du jeu qui régnèrent en leur temps dans le XIIe arrondissement de Paris. C'est d'autant plus vrai quand l'Américain téméraire a face à lui le meilleur relanceur du circuit (de tous les temps ?), en l'occurrence Novak Djokovic, vainqueur de son dixième match d'affilée depuis son retour aux affaires au tournoi d'Astana fin septembre.


lire aussi

Toute l'actu du Rolex Paris Masters