Novak Djokovic sur son quart de finale à Roland-Garros : « Nos demandes ne sont pas toujours acceptées »

Novak Djokovic. (N. Luttiau/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après sa victoire face à Diego Schwartzman, Novak Djokovic a été interrogé sur la programmation - de jour ou de nuit - de son quart de finale. Et sur l'influence qu'il pouvait avoir sur la décision.

Novak Djokovic, avant son quart de mardi : « En tant que joueurs de haut niveau, nous avons des demandes, mais ces demandes ne sont pas toujours acceptées. Le directeur du tournoi, la télévision, les diffuseurs, au bout du compte, ce sont eux qui décident. Vous devez simplement vous adapter à cela. Évidemment, en fonction de qui vous jouez, parfois c'est favorable de jouer la nuit et parfois c'est mieux de jouer le jour. Il n'y a pas de standard ou de formule qui fonctionne toujours à chaque fois. Même si j'ai historiquement très bien joué et gagné beaucoup de matchs sous les projecteurs des différents Grands Chelems, en particulier en Australie. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles