Novak Djokovic remporte son 21e Grand Chelem en battant Nick Kyrgios à Wimbledon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Novak Djokovic remporte son 21e Grand Chelem en battant Nick Kyrgios à Wimbledon
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Novak Djokovic est revenu dans le rétroviseur de Rafael Nadal dans la course au record du nombre de titres en Grand Chelem. Le Serbe a remporté ce dimanche à Wimbledon son 21e Majeur (22 pour l'Espagnol) en battant Nick Kyrgios en finale (4-6, 6-3, 6-4, 7-6 [3]).

Un an qu'il attendait son 21e titre en Grand Chelem. Une longue attente, à l'échelle de Novak Djokovic. Le Serbe espérait le soulever à l'US Open en septembre 2021, pour boucler un Grand Chelem calendaire qui s'était finalement refusé à lui en finale. L'Australie a refusé tout court l'ancien n°1 mondial non-vacciné. À Roland-Garros, Rafael Nadal, son dernier rival dans cette course au record, lui a barré la route en quarts de finale et en a profité pour remporter son 22e Majeur. C'est donc à Wimbledon, là où il était triple tenant du titre, que le Serbe est revenu à un souffle de l'Espagnol en battant Nick Kyrgios en finale (4-6, 6-3, 6-4, 7-6 [3]).

lire aussi

Le film de Djokovic - Kyrgios

28

Djokovic a remporté une 28e victoire de suite à Wimbledon ce dimanche en battant Kyrgios.

Face à l'imprévisible Kyrgios, pour la première fois à pareille fête en Grand Chelem, Djokovic avait l'expérience pour lui, mais sans doute davantage de pression que son adversaire, à qui il n'avait pas pris un set lors de leurs deux seuls précédents duels (Acapulco et Indian Wells en 2017). Le début de rencontre a poursuivi la série puisque le Serbe a cédé cette première manche marquée par les inspirations fulgurantes du 40e joueur mondial. Au menu, un ace sur seconde à 200km/h, une magnifique amortie de revers suivie d'un passing tout aussi sublime ou encore une jolie volée de revers.

Kyrgios s'est peu à peu agacé

Les points forts de l'Australien répondaient d'entrée, avec un service inattaquable et un revers qui tenait le rythme, et même un peu plus, face à celui de Djokovic. Le Serbe a cédé le premier son service d'une double faute mal inspirée sur la deuxième occasion adverse (à 2-2) et Kyrgios a tenu l'avantage jusqu'au bout, concluant d'un ace cette manche maîtrisée. La suite a été moins limpide pour lui et plus affirmée chez le n°3 mondial qui a commencé par marquer son territoire en remportant deux rallyes au long cours, dont un à l'issue d'un incroyable duel en revers puis en trouvant son rythme en retour avec quatre premières relancées à 2-1 et un break blanc réalisé à sa première occasion.

Kyrgios est resté dedans après cette courte absence qui lui a coûté cher. Il a même cru revenir dans ce set à 5-3. Il a mené 0-40 sur le service de Djokovic, mais a vendangé ses occasions avec un retour dans le filet, un hors des limites du court et un revers dans le filet, laissant le Serbe revenir au score. Un cri dans le public a retenti dans ce jeu crucial et ça l'a énervé. Il a commencé à beaucoup parler sur le court. Le temps de se poser sur sa chaise, Kyrgios n'a pas décoléré. Il est revenu pour livrer le meilleur, un service à la cuillère décisif sur balle de break, et juste après le pire, avec un avertissement pour obscénité. En cause, une dame dans le public apparemment un peu trop avinée et véhémente à son encontre.

Septième titre à Wimbledon

Face à ce déferlement d'énergie, d'ondes positives comme négatives, « Nole » a gardé un calme tout terrain, sûr de sa force une fois qu'il a trouvé la clé en retour de service. Kyrgios menait 40-0 à 4-4 dans le troisième set, mais le Serbe est quand même allé chercher le break au plus grand agacement de son rival, accusateur envers son clan, soupçonné de manque d'investissement dans les encouragements. L'Australien a bien tenté de se calmer ensuite, mais Djokovic était trop dans son rythme et dans ses zones pour lâcher sa proie et il remportait le troisième acte.

Il a juste dû attendre un peu plus longtemps avant de faire la décision dans le quatrième set, puisque les deux hommes se sont expliqués au tie-break. Mais cette fois, Kyrgios n'y était vraiment plus et il rendait ses dernières armes sans vraiment avoir cherché à se défendre jusqu'au bout. Djokovic pouvait, lui, savourer. L'ancien n°1 sera n°7 lundi à la publication du classement ATP en raison de l'absence de points sur ce Wimbledon. Mais l'important est ailleurs pour le Serbe, qui a décroché ce dimanche un septième titre sur le gazon anglais.

lire aussi

Toute l'actu de Wimbledon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles