Novak Djokovic retrouve le Rolex Paris Masters

Novak Djokovic, 6 fois vainqueur du Rolex Paris Masters. (A.Reau/L'Equipe)

Novak Djokovic retrouve un Rolex Paris Masters où il se sent particulièrement bien et qu'il a déjà remporté à six reprises. Le Serbe explique comment il appréhende ce tournoi, notamment les changements de vitesse des courts par rapport à l'an passé.

« Vous êtes de retour dans un tournoi que vous avez remporté à six reprises. Comment vous sentez-vous ?
Je me sens très bien. Le fait d'avoir eu des succès ici par le passé aide toujours, ça vous donne confiance. J'ai gagné les deux dernières fois où j'étais présent (2019 et 2021), j'espère que je pourrai continuer sur cette lancée. J'aime beaucoup les conditions de jeu ici, même si elles sont différentes de l'an dernier. Cédric Pioline, le directeur du tournoi, m'a dit que les courts étaient plus rapides et c'est quelque chose que je peux confirmer après quelques entraînements. Il faut s'habituer à ça et s'ajuster. J'aime ce tournoi qui m'a toujours bien réussi.


lire aussi

Le tableau du Rolex Paris Masters

Durant l'Open d'Astana, vous aviez confié être un peu rouillé, en manque de compétition. Vous avez pourtant remporté le tournoi, et la semaine d'avant, celui de Tel-Aviv. Pas mal quand on est rouillé...
Pendant la deuxième partie de la saison, je me suis senti différent sur les tournois, bien plus positif. Avec tout ce qui s'était passé en Australie, je m'étais senti déboussolé émotionnellement en dehors du court et cela a affecté mon jeu. Il fallait que je retrouve mes repères et que je retrouve le niveau de jeu que je voulais atteindre. Pendant la saison sur terre battue, j'ai pu élever mon niveau de jeu. Et puis Wimbledon est arrivé au bon moment. Cette victoire m'a apporté une confiance énorme. C'était un soulagement au regard de tout ce qui s'était passé avant.

Et après Wimbledon, je n'ai pas beaucoup joué. Il y a eu la Laver Cup, Tel Aviv et Astana et j'ai super bien joué. En général, quand je regarde mes résultats en indoor, j'ai un bon parcours. Je dois veiller à obtenir les mêmes résultats car je me suis entraîné dur pour ça. J'ai encore quelques jours avant mon premier match. Le fait de revenir sur un court où on a eu de bons résultats entraîne de bons sentiments. À ce niveau, il est important d'avoir de bons feelings, d'avoir de bons souvenirs sur le court. Le mental est très important au tennis. On se bat souvent contre ses propres démons et si on gagne dans sa tête, ça peut avoir un impact sur ce qui se passe sur le court.

Vous évoquiez la vitesse augmentée des courts. Pour vous, quelle est la meilleure solution en indoor ?
Je ne sais pas. Souvent, ce que veulent les joueurs et ce que veulent les tournois sont deux choses différentes. Cédric Pioline me disait que l'an dernier, de nombreux joueurs s'étaient plaints de la lenteur du court. C'est la raison pour laquelle ils l'ont augmentée. Je pense que c'est juste, ils ont le droit de le faire. Personnellement, je ne peux pas vous dire qu'elle est la vitesse idéale. Et chacun aura un avis différent, chacun a ses préférences.

Les gros serveurs préféreront un court rapide. Ceux qui restent au fond voudront que ce soit plus lent. J'ai l'impression que toutes les vitesses ont été testées ici. Ça change souvent en fonction des joueurs locaux. Un tournoi voudra souvent proposer aux joueurs locaux les conditions qui leur conviennent le mieux en espérant les voir aller loin dans le tableau. C'est arrivé souvent par le passé. Mais je ne crois pas qu'il y ait une formule magique qui convienne à tout le monde.


lire aussi

Toute l'actualité du tennis

Vous avez un bilan positif face à tous les tops joueurs du circuit, qu'est-ce que cela vous inspire ?
Quand je vois ce bilan positif face aux plus grands joueurs, c'est génial ! On a disputé tellement de tournois tout au long de notre carrière et le fait d'aligner tous ces matches, ça aide. On sait mieux comment aborder chaque défi face aux principaux rivaux. Je me suis plutôt bien débrouillé dans ma carrière et c'est positif. Ça a toujours été mon intention. »