Novak Djokovic sauve une balle de match et décroche à Adélaïde 1 le 92 e titre de sa carrière

Novak Djokovic a décroché un nouveau titre en sauvant une balle de match. (B. Edwards/Afp)

Grâce à son très difficile succès sur Sebastian Korda (6-7 [8], 7-6 [3], 6-4), où il dut sauver une balle de match, Novak Djokovic a remporté à Adélaïde 1 son premier titre de la saison et le 92e de son immense carrière. Il égale ainsi le score de Rafael Nadal.

Le cauchemar vécu en janvier 2022 en Australie ne s'effacera jamais mais Novak Djokovic a pris dimanche une formidable revanche sur le sort. En finale d'Adélaïde 1, le Serbe a conquis son premier titre de la saison, au terme d'une finale haletante, remportée 6-7 (8), 7-6 (3), 6-4, aux dépens de Sebastian Korda (33e mondial).

lire aussi : Le tableau du tournoi

Cerise sur le gâteau, il a sauvé une balle de match, à 6-7, 5-6, en frappant un incroyable smash croisé dans une position difficile. « Djoko » est injouable Down Under. Il signe ainsi sa 34e victoire d'affilée en Australie depuis 2019. Son dernier échec remonte au 23 janvier 2018 et une défaite en trois sets face au Coréen Hyeon Chung.

Ce titre est le 92e de son immense carrière. Il égale ainsi le score de Rafael Nadal. Seuls trois champions devancent les deux hommes : Jimmy Connors (109), Roger Federer (103) et Ivan Lendl (94).

Le plein de confiance avant l'Open d'AustralieKorda s'est pourtant battu durant trois heures et huit minutes, affichant parfois un formidable niveau de jeu. Plus entreprenant, il fit ainsi main basse sur le premier set, « Djoko » se montrant parfois trop passif. Mais il eut besoin de sept balles de set pour prendre l'avantage, après 1h13. Même loin de son potentiel stratosphérique, le Serbe ne lâchait rien.

Sauf un gros coup de gueule à l'égard de son clan, qui contraignit son frère Marko et ses agents à quitter un temps le box du 5e mondial. Un accrochage verbal avec son coach Goran Ivanisevic, au début du deuxième set, montrait également sa nervosité. Mais il repartit de l'avant, en prenant bien soin de se montrer plus productif sur le court.

Imperceptiblement, la bascule du match s'inversa. Après avoir écarté la balle de match, Djokovic s'imposa nettement dans le deuxième jeu décisif. Puis s'appuya sur son service, extrêmement solide, pour faire course en tête durant le troisième set. A 4-5, Korda craqua finalement sous la pression en enchaînant double faute, smash de fond de court caviardé et coup droit trop long. Djokovic pouvait savourer le moment. Inutile de trop se triturer les méninges avant de désigner le favori n°1 du prochain Open d'Australie (16-29 janvier).

lire aussi : Toute l'actu du tennis