La nuit des Bleus : Hayes domine Gobert, fin de série pour Fournier, resté sur le banc des Knicks

Killian Hayes a frôlé le double-double face à Minnesota. (G. Shamus/AFP)

Duel de Frenchies en NBA mercredi soir : Killian Hayes et les Detroit Pistons ont pris le meilleur sur les Minnesota Timberwolves de Rudy Gobert (135-118). Evan Fournier n'est pas sorti du banc des New York Knicks.

La nuit de mercredi à jeudi réservait un duel alléchant entre les deux joueurs français les plus en vue cette saison sur les parquets : Rudy Gobert et les Minnesota Timberwolves en déplacement chez les Detroit Pistons de Killian Hayes. Le duel dans le duel a tenu ses promesses puisque les deux joueurs ont été des acteurs majeurs de la rencontre, remportée par la franchise du Michigan (135-118) à l'issue d'une deuxième mi-temps à sens unique (65-64 à la pause, 36-23 dans le troisième quart).

lire aussi : Les résultats de la nuit

Au double-double, plutôt classique, de Gobert (16 points à 6 sur 8, 14 rebonds, 2 interceptions), Killian Hayes a répondu par une sortie très complète, frôlant lui aussi le double-double (18 points, 9 passes, 3 rebonds, 1 interception, 1 contre), seulement miné par un petit 1 sur 6 à trois points alors que son équipe a été excellente dans l'exercice (17 sur 32, 53,1 %).

L'action de la soirée entre les deux Frenchies restera l'envolée d'Hayes à 72-69 en faveur des siens, pour un dunk main gauche sous les yeux de Gobert, qui n'a même pas essayé de monter au contre, puisque en retard. Après sa sortie ratée contre Philadelphie (5 points à 2 sur 11 au tir), Hayes a ainsi repris le fil de sa carrière NBA relancée dans la foulée de la blessure de Cade Cunningham, titulaire à son poste mais indisponible pour le restant de la saison.

Fournier scotché au bancC'était plus ou moins attendu avec le retour progressif des blessés, le come-back de R.J. Barrett l'a confirmé : Evan Fournier n'était qu'une variable d'ajustement d'effectif pour les New York Knicks qui, au complet, n'ont pas jugé utile de solliciter l'arrière lors de la courte victoire obtenue à domicile contre les Indiana Pacers (119-113).

Un « DNP » ( « did not play » - n'a pas joué) qui a ainsi mis fin à une série de six matches où l'international tricolore avait retrouvé les parquets (37 points inscrits). La date limite pour transférer les joueurs en NBA a été fixée au 9 février prochain. S'il devait passer un nouveau mois sans jouer, il faut espérer pour Fournier que la date butoir fasse office de porte de sortie.

lire aussi : Denver et Memphis se répondent à distance

lire aussi : Podcast « L'Odyssée de LeBron James » : King James au pays des merveilles (4/5)