La nuit des Bleus en NBA : Killian Hayes (Detroit) très adroit, Evan Fournier (New York) toujours sur la touche

Killian Hayes a compilé 16 points et 9 passes décisives face aux Lakers. (Gary A. Vasquez/Usa today sports)

Malgré 18 points et 9 passes décisives, Killian Hayes n'a pas pu empêcher la défaite des Pistons face aux Lakers (128-121). Frank Ntilikina (Dallas) et Théo Maledon (Charlotte) ne se sont pas montrés à leur avantage, alors que Evan Fournier n'a pas joué la moindre minute avec les Knicks.

Quatre Français étaient sur les parquets NBA cette nuit et seul Killian Hayes a tiré son épingle du jeu. Le meneur a peut-être réussi le meilleur match de sa saison malgré la défaite de son équipe face aux Lakers (121-128). Avec 18 points, dont un joli 4/6 à trois points, et 9 passes décisives, le numéro 7 de la draft 2020 a fait rayonner l'attaque de Detroit.

lire aussi : Les résultats de la nuit

En l'absence de Cade Cunningham, qui a manqué les cinq derniers matches, le Français prouve à Dwane Casey qu'il peut s'appuyer sur lui. Systématiquement titulaire, il se montre très agressif et crée beaucoup de décalages pour ses partenaires. Et son temps de jeu grimpe en flèche avec plus de 31 minutes de moyenne sur la période.

Fournier reste encore sur la toucheEvan Fournier connaît le sort inverse à New-York. Le capitaine de l'équipe de France n'a encore une fois pas foulé le parquet lors de la défaite des Knicks à Golden State (111-101). L'arrière a enchaîné trois rencontres de rang sans la moindre seconde de temps de jeu. Un choix qu'assume pleinement son coach, Tom Thibodeau, qui assure que l'absence du vice-champion olympique offre « plus de rythme » à son équipe.

lire aussi : Sale temps pour Evan Fournier aux New York Knicks

En forme depuis quelques matches, Theo Maledon n'a cette fois pas pesé lors de la défaite de Charlotte face à Cleveland (132-122, après deux prolongations). L'ancien de l'Asvel n'a pas inscrit le moindre point en 13 minutes de jeu (0/5 au tir). Enfin, Frank Ntilikina n'a pas brillé dans la démonstration de Dallas face à Denver (127-99). Le meneur n'est entré que pour les 7 dernières minutes, lorsque l'écart était déjà fait. Il en a profité pour inscrire deux points et délivré deux passes décisives.

lire aussi : Toute l'actualité de la NBA