Nwakali, Nelson et le top 5 des talents de demain à surveiller à Arsenal

Le centre de formation d'Arsenal subit actuellement une révolution avec le départ du dirigeant Andries Jonker, mais les talents continuent d'affluer alors que des jeunes comme Alex Iwobi ou Ainsley Maitland-Niles ont fait quelques apparitions en équipe première cette saison.

Mais quelles pépites sont sur le point d'éclore chez les Gunners? Goal vous propose 5 jeunes à surveiller dans les mois prochains.

KELECHI NWAKALI

Nwakali

Arsène Wenger a de grands espoirs pour la jeune star Nwakali, un joueur surveillé et remarqué après sa performance à la Coupe du monde FIFA U17. Cet attaquant peut jouer sur toute la ligne offensive et possède un grand talent de dribbleur qui lui permet de remporter facilement des duels. 

Actuellement prêté à l'équipe néerlandaise de Maastricht qui évolue en 2e division après une recommandation du chef de l'Academy des Gunners Andries Jonker, le joueur de 18 ans vient de s'offrir une première interview d'envergure chez Goal Royaume-Uni où il a notamment évoqué son futur. L'entretien complet sera disponible le 29 mars prochain.

Donnarumma élu meilleur talent de demain

Nwakali, qui a affirmé qu'il a toujours voulu jouer pour les Gunners, est assez confiant sur le fait de pouvoir impressionner sa hiérarchie à Arsenal, mais n'aurait aucun problème s'il venait à être prêté.

“J'adore Arsenal,” a dit Nwakali à Goal . “ Je suis un fan de Barcelone, mais j'ai toujours voulu jouer à Arsenal. J'ai été content de pouvoir rencontrer les joueurs en vrai. "

“Ce n'est pas moi qui vais décider de mon avenir, mais je peux m'occuper de mon propre rôle, travailler dur et le faire voir au boss. Si Arsenal veut que je joue au club la saison prochaine je n'aurai aucun problème."

"S'ils veulent que je revienne à Londres, aucun soucis. Ils devront faire leur choix et je le respecterai.”

REISS NELSON

Reiss Nelson

Il a signé un contrat professionnel en décembre dernier et le monde est à ses pieds, surtout après ses prestations chez les U23 d'Arsenal. Nelson a inscrit 9 buts en 10 matchs en championnat d'Europe U17 avec l'Angleterre l'été dernier et il est considéré comme l'un des jeunes les plus prometteurs des Trois Lions.

Nelson, qui avait fait un test à Tottenham, a rejoint l'Academy d'Arsenal à l'âge de 7 ans et va tenter d'impressionner son monde avec les U23 et en pré-saison avec les A cet été. Ses capacités sont indéniables. Reste à savoir si Wenger va le lancer en équipe première ou le prêter comme ce fut le cas avec Nwakali et Dan Crowley.

"Je me suis entraîné avec les A en pré-saison, cela m'a beaucoup aidé”, avait dit Nelson sur le site officiel d'Arsenal l'année dernière.

“Je me suis entraîné quelques autres fois avec eux et c'est simple et dur à la fois".

“C'est plus dur car il faut être conentré pendant chaque seconde et penser en anticipant car le tempo et la vitesse de jeu sont plus rapides, mais c'est plus facile car quand on joue avec des joueurs top, la qualité de passe et la précision sont meilleurs et vos courses paient".

CHRIS WILLOCK

Willock

Wenger avait confessé l'année dernière que Willock n'était pas loin des A, mais le jeune Anglais n'a vu que 25 minutes de League Cup cette saison. Plusieurs clubs le suivent en Europe. Un prêt serait d'actualité.

On parle du Celtic pour Willock et cet ailier astucieux pourrait être tenté par Glasgow à la fin de la saison actuelle, lui qui est derrière de nombreux joueurs dans les priorités de son coach.

Joe, son plus jeune frère, est actuellement à l'Academy d'Arsenal tandis qu'un autre de ses frères, Matthew, joue régulièrement pour les U21 de Manchester United.

“Chris est un joueur très talentueux avec une force et un talent naturels,” affirme Wenger. "Il possède ce qu'on ne trouve pas facilement. Il peut gagner des duels en un contre un".

"On oublie parfois que la base d'une équipe est de pouvoir gagner des duels et Cris possède cette qualité".

“Et je crois qu'il répond présent chaque fois qu'il est dos au mur. C'est une qualité très importante. Etre capable de jouer sous pression. Je n'aurai aucune crainte de le lancer".

AINSLEY MAITLAND-NILES

Maitland-Niles

La polyvalence est un avatange quand vous êtes un jeune footballeur dans un des plus grands clubs de Premier League. Le jeune Maitland-Niles en a bien profité. C'est un milieu central astucieux, capable de jouer défenseur latéral droit ou milieu défensif.

Wenger estime que le joueur de 19 ans possède à la fois les qualités physiques et techniques pour réussir, lui qui a complimenté sa "mobilité" et son "coup d'oeil" après la victoire en League Cup contre Nottingham Forest en octobre dernier.

“Ainsley Maitland-Niles a beaucoup joué sur les flancs, mais j'ai vu chez lui des qualités qui me permettent de croire qu'il peut aussi évoluer au centre du pré et même devenir un spécialiste du poste de milieu défensif" , avait dit Wenger.

“Il est bon dans les duels, récupère rapidement le ballon et n'a pas peur de faire le jeu. Cela me fait plaisir pour lui, car c'est un garçon qui devait faire montre de patience et qui a une bonne mentalité. Je l'apprécie et je pense que son jeu est très positif".

EDDIE NKETIAH

L'ancien jeune de Chelsea n'a que 17 ans, mais continue de montrer les qualités d'un joueur bien plus vieux. Il s'est souvent entraîné avec les A cette saison et le staff de l'Academy estime qu'il peut jouer avec eux.

Nketiah avait été le meilleur buteur des U-18 d'Arsenal la saison passée avec 24 buts en 28 apparitions, mais il a une grosse concurrence avec des joueurs tels que Stephy Mavididi, Donyell Malen et Josh Dasilva, qui rêvent tous d'équipe première.

“J'ai eu mon contrat en travaillant dur et en essayant de m'améliorer. Et en tant que pro, c'est quelque chose que j'essaie de garder, car cela me rapproche des A et je sais qu'avec eux, les standards sont très élevés".

“Je me suis entraîné plusieurs fois avec les A et tout est plus rapide et précis. Jouer contre des défenseurs forts comme Laurent Koscielny,n'est pas facile. Il faut être concentré et avoir de bons mouvements".

“Je regarde aussi beaucoup nos attaquants et j'essaie d'être le plus complet possible. Mon jeu c'est de la vitesse, du mouvement et de la finition. Mais j'essaie de garder mieux la balle et c'est quelque chose qu'Olivier Giroud fait très bien", a-t-il dit.

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages